Fin du Gaz tarif réglementé Engie en 2023 : Que faire ?

Engie (ex GDF) - Infos / Souscription Infos souscription Engie GDF SUEZFin du tarif réglementé du gaz ! Des offres d'électricité et de gaz garanties sans augmentation pendant 2 ans et qui diminuent en cas de baisse des prix de l'énergie.
☎️ 09 74 59 37 94 (Ouvert actuellement)
Rappel gratuit
Annonce Selectra - partenaire d'Engie

tarifs réglementés du gaz naturel offre engie gdf

La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) est en charge de fixer les tarifs réglementés du gaz (TRV). Ce sont ensuite  Engie (ex-GDF Suez) et des fournisseurs d'énergie locaux (ELD) qui les commercialisent. La libéralisation du marché de l'énergie a permis d'ouvrir la porte aux fournisseurs alternatifs. Néanmoins, au début de l'année 2019, 40% des Français avaient toujours choisi de rester client chez le fournisseur historique de gaz. Quels sont les TRV dont les prix sont fixés par l'état ? Quel est le prix du kWh de gaz et quel fournisseur de gaz choisir ?


Les tarifs réglementés du gaz, c'est terminé !Depuis le 20 novembre 2019, Engie ne commercialise plus les tarifs réglementés du gaz ! Les nouvelles souscriptions de contrat de gaz devront se faire uniquement sur des offres de marché. Pour demander un devis gratuit, appelez Selectra au ☎️ 09 75 18 41 65 lundi-vendredi 7h-22h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h.
Rappel gratuit


La fin du Gaz Tarif Réglementé depuis le 20 novembre 2019

  1. Suppression du tarif réglementé du gaz pour les professionnels
  2. Suppression du tarif réglementé du gaz pour les particuliers

Suite à la décision du Conseil d'Etat datant du 19 juillet 2017 jugeant que les tarifs réglementés du gaz naturel allaient à l'encontre des droits communautaires, la loi Energie-Climat datant du 8 novembre 2019 annonce la fin de tarifs réglementés de gaz. 

La disparition des tarifs réglementés de gaz va se faire de manière progressive avec trois dates clefs :

  1. 20 novembre 2019 : les tarifs réglementés de gaz naturel ne sont plus commercialisés à cette date ;
  2. 1er décembre 2020 : les contrats de gaz aux tarifs réglementés pour les comptes professionnels prennent fin ;
  3. 30 juin 2023 : les contrats de gaz naturel aux tarifs réglementés pour les particuliers et les copropriétés disparaitront tous définitivement à cette date. En attendant ce délai, les contrats en cours sont encore valables.

Disparition du tarif réglementé du gaz pour les professionnels en décembre 2020

tarif reglementé gaz engie disparition fin

La libéralisation du marché de l'énergie a entraîné la disparition des tarifs réglementés du gaz B2S, TEL, S2S et STS, réservés aux professionnels

Désormais, les professionnels souhaitant souscrire un contrat doivent demander des devis auprès des fournisseurs de gaz naturel. Si il s'agit de copropriétés dont la chaufferie consomme moins de 150 MWh par an, elles ne sont pas concernées. 

Suppression du tarif réglementé du gaz pour les particuliers en juin 2023

Suite à la déclaration du Conseil d'Etat du 17 juillet 2017 annonçant que les tarifs réglementés du gaz naturel sont contraire au droit Européen, le tarif réglementé sera supprimé d'ici 2023

Les 5 millions de foyers concernés par la disparition des tarifs réglementés du gaz peuvent consulter le calendrier de suppression communiqué par Engie.  

Certaines associations de consommateurs dénoncent la suppression des tarifs réglementés du gaz. En effet, les fournisseurs alternatifs prennent généralement en compte les tarifs réglementés afin de se positionner. Sans tarif régulé, il n'y aurait plus de prix de référence du gaz. Ce prix de référence permet également aux consommateurs de comparer les offres des fournisseurs alternatifs à celles du fournisseur historique, et ainsi d'évaluer les économies possibles en changeant de fournisseur. 

Les fournisseurs alternatifs, attestent que le consommateur sera gagnant avec la disparition des tarifs réglementés du gaz. En vue de la fin des tarifs réglementés déjà plus commercialisés depuis le 20 novembre 2019, les abonnés peuvent dors et déjà comparer les prix chez les fournisseurs alternatifs et envisager un changement d'offre de gaz, voire de fournisseur de gaz.

Que se passe-t-il suite à la disparition des tarifs réglementés de gaz ?

  1. Grille des tarifs réglementés gaz Engie
  2. Le gaz tarif réglementé reste-t-il compétitif ?

La fin des tarifs réglementés se fait progressivement. Engie a arrêté de commercialiser ces tarifs depuis le 20 novembre 2019. Cela signifie qu'aucune nouvelle souscription de contrat de gaz ne sera acceptée à ce tarif. Il faudra donc forcément souscrire une offre à prix de marché chez Engie ou un autre fournisseur de gaz tels que Total Direct Energie, Eni ou encore EDF

Pour les professionnels, les contrats de gaz aux tarifs réglementés seront clôturés dès le 1er décembre 2020 pour basculer vers un contrat de gaz d'une offre à prix de marché. Pour les particuliers, la fin définitive des contrats basés sur les tarifs réglementes viendra plus tard. Pour ceux qui souhaitent encore profiter des tarifs réglementés de gaz, ils pourront en bénéficier jusqu'au 30 juin 2023. Les particuliers ont jusqu'au cette date pour commencer à comparer les offres de marché et y souscrire.

Grille des tarifs réglementés gaz Engie

Ce sont les pouvoirs publics qui sont en charge de fixer le tarif réglementé de l'électricité proposé par EDF et celui du gaz naturel commercialisé par Engie (GDF). Les tarifs réglementés du gaz sont des tarifs de référence, contrairement aux tarifs réglementés de l'électricité.

Les fournisseurs alternatifs de gaz prennent en compte ces tarifs, sur lesquels ils déduisent un certain pourcentage de réduction, afin de fixer les leurs. C'est ce qu'on appelle des prix indexés sur le tarif réglementé (même principe que pour l'électricité).

Tarif réglementé du gaz d'Engie (GDF) fixé par l'Etat -  à jour au 1er juillet 2021
tarifs réglementés du gaz naturel offre engie gdf
Classe de consommation (kWh / an) Abonnement annuel Prix du kWh en fonction de la zone tarifaire
Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
Base : 0 à 1000 (Cuisson) 101.84 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC
B0 : 1001 à 6000 (Cuisson / Eau chaude) 101.84 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC 0.0895 € TTC
B1 : 6001 à 30.000 (Chauffage) 249.74 € TTC 0.0646 € TTC 0.0653 € TTC 0.0660 € TTC 0.0668 € TTC 0.0675 € TTC 0.0682 € TTC
B2i : 30.001 à 300.000 (copropriétés) 249.74 € TTC 0.0646 € TTC 0.0653 € TTC 0.0660 € TTC 0.0668 € TTC 0.0675 € TTC 0.0682 € TTC
  • Les tarifs réglementés du gaz commercialisés par Engie (ex-GDF Suez) se constituent de 2 éléments :
  • l'abonnement par an : le prix de l'abonnement des TRV augmente en fonction des niveaux des différentes classes de consommation (utilisation du gaz : cuisson, chauffage et/ou eau chaude). Les foyers équipés de chauffage à gaz consomment plus de gaz que ceux dotés d'un chauffage électrique. De ce fait, ces ménages auront un prix d'abonnement plus élevé que les autres foyers.
  • prix du gaz - kWh : tout comme l'abonnement, le prix du kWh diffère en fonction de la classe de consommation (Base, B0, B1), mais surtout en fonction de la zone tarifaire qui correspond à la localisation géographique. 
 
tarif reglementé gaz engie avantageux compétitif pas cher

Les pouvoirs publics ont mis en place le tarif réglementé que ce soit pour le gaz ou l'électricité dans un seul but : protéger les Français et préserver leur pouvoir d'achat. La libéralisation du marché de l'énergie en 2007 a multiplié l'apparition des fournisseurs alternatifs. La plupart des concurrents d'EDF pour l'électricité et d'Engie (GDF) pour le gaz proposent des tarifs réglementés. Même si la majorité des Français sont encore aux tarifs réglementés, nombreux sont ceux qui décident de quitter le fournisseur historique pour se diriger vers un fournisseur alternatif et profiter de remises sur les prix du kWh. 

Changer de fournisseur de gaz L'ouverture du marché de l'énergie a permis aux consommateurs de changer de fournisseur sans frais, sans délai et à tout moment. Le changement de fournisseur (même adresse, même titulaire) est une démarche simple qui n'entraîne aucune coupure d'alimentation en gaz, ni changement de compteur de gaz. Les consommateurs sont libres de revenir à tout moment au tarif réglementé ou de changer à nouveau de fournisseur

Les avantages des tarifs réglementés du gaz :

  • Les pouvoirs publics régulent le niveau des tarifs réglementés proposés par Engie afin d'éviter une fluctuation des prix trop importante pour les consommateurs.
  • Engie (ex-GDF Suez) bénéficie de sa notoriété auprès des consommateurs qui lui accordent leur confiance.

Les inconvénients des tarifs réglementés du gaz :

L'évolution des Gaz Tarifs Réglementés

  1. Comment évoluent les tarifs réglementés du gaz naturel ?
  2. Historique des prix des tarifs réglementés Engie
  3. Prix du tarif réglementé de gaz en 2019
    1. Gel des tarifs réglementés gaz en 2019
    2. Baisse de 6,8% en juillet 2019
    3. Hausse de 3% en novembre 2019 et de 3,6% en décembre 2019
  4. Prix du tarif réglementé de gaz en 2020
    1. Baisse de 0,9% en janvier 2020
    2. Baisse de 3,3% en février 2020
    3. Baisse de 4,6% en mars 2020
    4. Baisse de 4,4% en avril 2020
    5. Baisse de 1,3% en mai 2020
    6. Baisse de 2,8% en juin 2020
    7. Baisse de 0,3% en juillet 2020
    8. Hausse de 1,3% en août 2020
    9. Hausse de 0,6% en septembre 2020
    10. Hausse de 4,7% en octobre 2020
    11. Hausse de 1,6% en novembre 2020
    12. Hausse de 2,4% en décembre 2020
  5. Prix du tarif réglementé de gaz en 2021
    1. Hausse de 0,2% en janvier 2021
    2. Hausse de 3,5% en février 2021
    3. Hausse de 5,7% en mars 2021
    4. Baisse de 4,1% en avril 2021
    5. Hausse de 1,1% en mai 2021
    6. Hausse de 4,4% en juin 2021
    7. Hausse de 9,96% en juillet 2021
    8. Hausse de 5,3% en août 2021
tarif reglementé gaz engie évolution augmentation hausse baisse

Comment évoluent les tarifs réglementés du gaz naturel ?

Le processus permettant de fixer l'évolution des tarifs réglementés du gaz est fixé par la loi. Ces tarifs doivent permettre de couvrir tous les coûts du fournisseur d'énergie, dont les taxes et contribution pour le gaz

La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) fixe les tarifs réglementés du gaz. Elle doit notamment définir différents montants concernant :

  • les coûts d'approvisionnement du gaz avec les différents producteurs de gaz naturel ;
  • les coûts hors-approvisionnement liés au transport, au stockage, ainsi qu'à la distribution du gaz naturel ; 
  • les taxes qui s'appliquent sur l'énergie.

Les tarifs réglementés du gaz sont soumis à une baisse ou à une hausse tous les mois depuis 2013. Cette évolution dépend notamment d'Engie (ex-GDF Suez) et  des fluctuations des coûts d'approvisionnement du gaz naturel. Engie et la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) ont défini une formule permettant de fixer les tarifs réglementés en prenant compte :

  • les prix actuels des produits pétroliers,
  • les prix du gaz sur les marchés spot,
  • la parité euro/dollar puisque l'importation du gaz est payée en dollars, les coûts d'approvisionnement sont moins onéreux lorsque l'euro est fort.  
  • les tarifs d'utilisation des réseaux publics de gaz naturel qui dépendent de GRDF en charge de la distribution, ainsi que de GRTgaz et Téréga (ex TIGF) en charge du transport du gaz naturel

Historique des prix des tarifs réglementés Engie

Les tarifs réglementés du gaz naturel ont été soumis à une hausse de près de 70% entre 2005 et 2014. Certaines tensions géopolitiques ayant lieu dans des pays producteurs de gaz naturel en 2018, en Iran ou au Venezuela, ont eut un impact sur les marchés du gaz. Le prix du gaz a donc augmenté de près de 20%.

Cette hausse des tarifs réglementés de gaz a eu lieu presque chaque mois. Cette conjoncture a poussé de nombreux consommateurs à changer de fournisseur d'énergie afin de bénéficier de tarifs moins onéreux que ceux des tarifs réglementés proposés par le fournisseur historique. 

Prix du tarif réglementé de gaz en 2029

Gel des tarifs réglementés gaz de janvier à juin 2019

tarif reglementé gaz engie gel

La hausse constante des tarifs réglementés du gaz en 2018 a entraîné, entre autres, le mécontentement des gilets jaunes. Par conséquent, le gouvernement a décidé de geler les tarifs réglementés du gaz et de l'électricité du 1er janvier 2019 au 30 juin 2019, et par la suite de baisser chaque mois ces tarifs. Le gel des tarifs réglementés permet de suspendre la hausse qu'avait prévue la  TICGN le 1er janvier 2019. Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé que le gel des tarifs devrait permettre une baisse du prix du tarif réglementé de 2%, pouvant être constatée dès janvier 2019. 

Néanmoins, le cours du pétrole est une donnée importante à prendre en compte dans le calcul du prix du tarif réglementé du gaz, et il repart à la hausse en 2019. 

L'opération de couverture d'Engie sur ses volumes de vente aux tarifs réglementés permet de bénéficier d'une baisse des prix allant de 1,9% en janvier, 0,73% en février, 1,91% en mars, 0,6% au mois de mai, à 0,45% en juin. Les opérations de couverture doivent protéger Engie contre la hausse des coûts des matières premières et de garantir une marge commerciale. Si le prix du baril revient à la baisse, alors Engie appliquera de nouveau le calcul traditionnel du tarif réglementé du gaz. 

Même si ce gel du tarif réglementé du gaz est une nouvelle positive pour les consommateurs, il faut prendre en compte la hausse de 20% du tarif réglementé au cours de l'année 2018, qu'il ne compensera pas.

Baisse de 6,8% du prix du gaz naturel à partir du 1er juillet avant d'augmenter en novembre et décembre 2019

Après une hausse continue en 2018 et 6 mois de gel du tarif réglementé du gaz proposé par Engie (ex-GDF) depuis janvier 2019, il semblerait que le prix du gaz baisse au 1er juillet 2019 de 6,8%. Ce changement a en partie été dû aux manifestations des gilets jaunes, mais surtout grâce à la diminution du cours du gaz au niveau international fin 2018.

La CRE a confirmé que la baisse de 6,8% des tarifs réglementés de gaz d'Engie sera effective à compter du 1er juillet 2019.

En novembre 2019, le prix du tarif réglementé du gaz HT a augmenté de 3% avant de connaître une nouvelle hausse de 0,6% en décembre 2019. Le coût d'approvisionnement d'Engie en est la plus grande cause impactant les factures des ménages français.

Prix du tarif réglementé de gaz en 2020

Diminution de 0,9% du tarif du gaz en janvier 2020

En janvier 2020, le tarif réglementé du gaz baisse de 0,9% après deux hausses en novembre et décembre 2019. La cause de l'évolution du prix du gaz est dû encore une fois au coût d'approvisionnement d'Engie qui cette fois-ci diminue, ce qui permet de baisser les factures d'énergie des Français.

Baisse de 3,3% du tarif réglementé en février 2020

En février 2020, le tarif du gaz régulé par les pouvoirs publics connaît à nouveau une baisse, mais cette fois-ci plus importante que la précédente : -3,3%. Cette baisse s'explique de nouveau par un coût d'approvisionnement d'Engie moindre.

Diminution de 4,6% du prix du gaz en mars 2020

En mars 2020, le tarif réglementé du gaz naturel baisse de nouveau de 4,6% par rapport au barème de février 2020. Les coûts d'approvisionnement sont une fois de plus l'origine principale de cette baisse.

Moins de 4,4% sur le prix du gaz en avril 2020

Au 1er avril 2020, le tarif réglementé du gaz naturel proposé par Engie diminue encore de 4,4% par rapport au barème du mois de mars 2020. Cette baisse s'explique par une nouvelle baisse des coûts d'approvisionnement d'Engie.

Nouvelle baisse de 1,3% sur le tarif réglementé du gaz en mai 2020

Dès le 1er mai 2020, le prix du gaz naturel au tarif réglementé commercialisé par Engie baisse de 1,3% par rapport au barème du mois précédent. La raison principale de cette diminution des prix est de nouveau la baisse des coûts d'approvisionnement d'Engie.

De nouveau -2,8% sur le prix du gaz en juin 2020

Au 1er juin 2020, le tarif réglementé du gaz naturel d'Engie connaît une nouvelle baisse de 2,8% par rapport au barème du mois de mai 2020. La raison de cette baisse est la même que les précédentes : baisse des coûts d'approvisionnement d'Engie.

Encore une baisse de -0,3% sur le gaz tarif réglementé en juillet 2020

A partir du 1er juillet 2020, le prix du gaz naturel (Tarif Réglementé d'Engie) baisse de 0,3% en moyenne par rapport au barème de juin 2020. Cette baisse aurait pu être plus conséquente puisque les coûts d'approvisionnement d'Engie ont encore baissé de -3,3% et les coûts hors approvisionnement de -1,8%. Toutefois, la baisse est moindre, car la CRE a décidé de réintroduire un terme de lissage de +4,8% pour compenser les hausses du prix du gaz des mois à venir.

Première hausse de l'année 2020 en août : +1,3%

Au 1er août 2020, le tarif réglementé du gaz naturel augmente de +1,3% en moyenne par rapport au barème de juillet 2020. Cette hausse est dû à une augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie ainsi qu'au terme de lissage mise en place en juillet 2020 pour compenser les futures hausses du tarif réglementé les mois suivants.

Augmentation de +0,6% en septembre 2020

Au 1er septembre 2020, le prix du gaz naturel connaît à nouveau une hausse de +0,6% en moyenne par rapport au barème d'août 2020. Cette augmentation s'explique par une hausse du tarif moyen HT ainsi qu'une augmentation de la taxe CTA de 0,30€ / MWh.

Hausse de +4,7% en octobre 2020

Au 1er octobre 2020, le tarif réglementé du gaz naturel subit une augmentation de +4,7% en moyenne par rapport au barème de septembre 2020. Cette hausse se traduit par une augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,31€ / MWh. Le taux d'évolution aurait pu être à 7% s'il n'y avait pas le terme de lissage mise en place depuis juillet 2020 pour anticiper cette hausse et éviter une forte augmentation.

Nouvelle hausse de +1,6% en novembre 2020

Dès le 1er novembre 2020, le prix du gaz augmente en moyenne de +1,6% par rapport au barème d'octobre 2020. Cette augmentation s'explique à nouveau par une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,190 €/MWh. L'augmentation aurait été de +5,7% en l'absence de terme de lissage actif depuis juillet 2020 afin d'éviter aux consommateurs de subir une hausse trop brutale les mois à venir.

Augmentation de +2,4% en décembre 2020

Au 1er décembre 2020, le tarif du gaz connaît une augmentation moyenne de +2,4% par rapport au barème de novembre 2020. Cette hausse se traduit par un nouvelle augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,110 €/MWh.

Evolution du prix du gaz en 2021

Nouvelle hausse de +0,2% en janvier 2021

L'année 2021 commence avec une nouvelle augmentation de +0,2% en moyenne du prix du gaz par rapport au barème de décembre 2020. Cette augmentation est à nouevau dûe a une hausse des coûts d'approvisionnement du fournisseur historique de gaz Engie de 0,01 €/MWh.

Augmentation de +3,5% en février 2021

Pour 2021, le prix du gaz continue d'augmenter en février avec une hausse de +3,5% en moyenne par rapport au barème de janvier 2021. L'augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie est causée par une vague de froid en Asie de l'Est entraînant une augmentation de la demande en gaz naturel. Cette demande en Asie impacte le marché international et donc également celui en Europe. Ainsi, le coût d'approvisionnement augmente de 0,18 €/MWh.

Troisième hausse de l'année de +5,7% en mars 2021

Au 1er mars 2021, le prix du gaz augmente de nouveau de +5,7% par rapport au barème de février 2021. Cette hausse s'explique par une nouvelle augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,30€/MWh combinée à une hausse du terme de lissage.

Première baisse de l'année de -4,1% en avril 2021

La première fois de l'année 2021, le prix du gaz chute de -4,1% en avril par rapport au barème de mars 2021. Cette baisse se justifie par une baisse de la demande en chauffage gaz liée aux températures plus chaudes, combinée à une diminution du prix du gaz liquéfié en Europe et en Asie. Le coût d'approvisionnement baisse donc de 2,30€/MWh. Ainsi, les ménages utilisant le gaz pour la cuisson voit leur facture de gaz diminué de 1,2%, ceux utilisant le gaz pour chauffer l'eau voient une baisse moyenne de 2,5% et les plus heureux sont ceux utilisant le gaz pour le chauffage qui connaissent une baisse de 4,3% sur leur facture de gaz.

Nouvelle hausse de +1,1% en mai 2021

La baisse n'a pas duré longtemps puisque le prix du gaz naturel augmente de nouveau de +1,1% HT en mai 2021. Cette hausse se justifie par le coût d'approvisionnement qui augmente de 0,06€/MWh ; et le blocage du canal de Suez par lequel 8% du gaz naturel liquéfié (GNL) transite. De plus, la demande en Chine et en Inde en GNL est forte engendrant ainsi une augmentation des prix du GNL. 

Les factures des foyers utilisant le gaz pour la cuisson uniquement augmente de 0,3%, pour la cuisson et l'eau chaude de +0,7% pour le chauffage de +1,2% et pour les petites chaufferies de +1,4%.

Encore une hausse de +4,4% en juin 2020

En juin 2021, le prix du gaz augmente de +4,4% HT par rapport au barème de mai 2021 en raison d'une hausse des coûts d'approvisionnent de 0,24€/MWh.

L'augmentation des prix du gaz s'explique par une forte demande du gaz sur le marché mondial notamment en Asie et en Amérique du Sud provoquant ainsi une flambée des prix. La hausse des prix est également engendrée par une augmentation des quotas d'émission de CO2 en Europe et des opérations de maintenance en mer du Nord.

La CRE annonce une nouvelle hausse de 9,96% en juillet 2021

Pour continuer sur la lancée des deux derniers mois, la CRE annonce une hausse de 9,96% HT pour juillet 2021. Cette importante augmentation, plus de 2 fois plus élevée que celle de juin, est notamment due à la reprise des activités économiques liée au déconfinement des pays européens. Plus de 7,8%, c'est l'impact de la reprise post-COVID. Aussi, 2,3% de la hausse du tarif du gaz est dû à l'augmentation des coûts des CEE intégrés dans les TRV au 1er juillet.

Cette augmentation impactera les consommateurs de la façon suivante : +2,8% pour ceux qui utilisent du gaz cuisson, +6% pour ceux qui utilisent le gaz cuisson et eau chaude, +10,3% pour ceux qui utilisent le gaz pour le chauffage, l'eau chaude et la cuisson, et 11,9% pour les copropriétés.

La hausse ne s'arrête pas : +5,3% HT en août 2021

Le prix du gaz augmente encore de +5,3% HT en août 2021 pour plusieurs raisons :

  1. la forte demande en Asie entrainant une augmentation des prix au niveau mondial ;
  2. la demande élevée de stockage en Europe : en hiver la demande a été forte, mais le remplissage a peiné au printemps en raison des températeurs plus basses que la norme saisonnière ;
  3. le prix cher des quotas d'émission de CO2 et du charbon en Europe augmentant ainsi la consommation de gaz destinée à la production d'électricité et en laisant le charbon ;
  4. la baisse du gaz norvégien importé en Europe à cause des opérations de maintenance en mer du Nord.

Ainsi, la facture de gaz augmente de +1,6% en tarif base (cuisson), +3,3% en tarif B0 (cuisson et eau chaude), +5,5% en tarif B1 (cuisson, eau chaude et chauffage) et +6,3% en tarif B2i (petite chaufferie).

Comprendre les tarifs régulés du gaz par l'Etat

  1. La classe de consommation de gaz sur le réseau GRDF
  2. Les zones tarifaires GRDF

La classe de consommation de gaz sur le réseau GRDF

Si Engie (Ex-GDF Suez) était l'unique fournisseur de gaz naturel pour les particuliers en France, avec quelques entreprises locales de distribution (ELD) (Gaz et Electricité de Grenoble (GEG), Gaz de Bordeaux, Gaz de Strasbourg, etc.), le marché de l'énergie s'est ouvert à la concurrence depuis 2007. Des fournisseurs altenatifs proposent depuis cette date des offres souvent moins onéreuses que celles des tarifs réglementés du gaz. 

Les tarifs réglementés du gaz ont évolué. Initialement, il éxistait 8 tarifs réglementés. Ces tarifs dépendaient de la quantité de gaz consommée par le consommateur sur une période d'un an. Le tarif réglementé était divisé en plusieurs classes de consommation qui correspondaient chacune à un abonnement et au prix du kWh. Le prix du kWh était identique pour tous les consommateurs et le tarif réglementé variait uniquement en fonction de la zone tarifaire (selon le coût d'acheminement du gaz).

Les seules classes restantes aujourd'hui sont celles des particuliers et des professionnels. Profitant de l'offre de la concurrence, de très nombreux consommateurs se sont tournés vers les offres des fournisseurs alternatifs. Aujourd'hui, 4 Français sur 10 sont toujours au tarif réglementé. 

Les classes de consommation du gaz naturel en fonction de la quantité consommée
Nom du tarif Type de public Type d'utilisation Quantité annuelle consommée
Base Particuliers et petits professionnels Cuisson
logo-cuisson-gaz
<1 MWh
B0 Particuliers et petits professionnels  Eau chaude 
cuisson-eau-chaude
1< x <6 MWh
B1 Particuliers et petits professionnels  Chauffage individuel
cuisson-eau-chauffage
6 < x < 300 MWh
B2i Particuliers et petits professionnels  Petite chaufferie 
cuisson-eau-chauffage
6 < x < 300 MWh
B2S Professionnels  Moyenne chaufferie 300< x < 4000 MWh
TEL Professionnels  Grande chaufferie  300< x < 4000 MWh
S2S Professionnels  Industriels  > 4000 MWh
STS Professionnels Industriels > 4000 MWh

Les zones tarifaires GRDF

Les zones tarifaires GRDF permettent à Engie de fixer le montant du tarif réglementé du gaz. Les zones tarifaires de GRDF correspondent à un classement des communes françaises sur une échelle allant de 1 à 6 selon leur difficulté d'accès. La zone 1 est celle dans laquelle le prix du kWh de gaz est le moins élevé. 

Les tarifs Engie sont donc définis selon la zone tarifaire où se trouve l'habitation du client.  

Si la classe de consommation est supérieure à B1, c'est-à-dire à une consommation de plus de 6000 kWh par an, alors le prix kWh varie selon les coûts de transport du gaz naturel et des coûts du stockage.

Tarif réglementé du gaz : Comment payer moins cher ?

  1. Les fournisseurs alternatifs de gaz
  2. Revenir aux tarifs réglementés du gaz
payer gaz moins cher réduire facture énergie

Les fournisseurs alternatifs de gaz

Les offres proposées par les fournisseurs alternatifs de gaz naturel sont généralement plus avantageuses pour le consommateur que celles des tarifs réglementés du gaz disponible chez Engie (ex-GDF Suez). Les fournisseurs alternatifs de gaz naturel peuvent notamment permettre :

  • de faire des économies sur sa facture d'énergie : Les offres des fournisseurs alternatifs proposent un certain pourcentage de réduction sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés. Par exemple, Eni permet de bénéficier d'une réduction de 7% et Direct Energie de 10%. 
  • la stabilité des prix pour éviter la hausse des prix du gaz : Certains fournisseurs offrent la garantie de prix fixes sur l'abonnement et sur le prix du kWh pendant un certain nombre d'années en cas de hausse du tarif réglementé. Ils garantissent aussi une diminution des prix si les tarifs réglementés baissent.
  • d'agir pour l'environnement : Peu d'offres de gaz vert biométhane ou compensé en carbone sont disponibles aujourd'hui. Ces offres permettent au consommateur de participer au développement de projets de compensation carbone, puisque le coût de ces offres comprend le coût de développement de ces projets. Le but de ces projets est de neutraliser les émissions de gaz à effet de serre, notamment dues au gaz consommé par le client. Plusieurs offres sont disponibles, comme celles de Ekwateur, Direct Energie Offre Verte, et Eni Astucio Planète

Revenir aux Gaz Tarifs Réglementés

Au moment de la libéralisation du marché de l'énergie, le principe de réversibilité permet à chaque consommateur qu'il s'agisse d'un particulier ou d'un professionnel (consommant moins de 30 000 kWh par an) de revenir aux tarifs réglementés du gaz naturel à tout moment. Pour ce faire, il fallait joindre le service client Engie et demander le changement de fournisseur. Cette démarche, totalement gratuite, pouvait se faire à tout moment et ne demande aucun délai. Aucune démarche n'était à réaliser pour résilier son contrat chez l'ancien fournisseur. La résiliation du contrat de gaz se faisait automatiquement en souscrivant de nouveau chez le fournisseur historique. 

Toutefois depuis fin novembre 2019, le tarif réglementé du gaz naturel n'est plus ouverte à la souscription par rapport à la loi mettant fin à ce tarif d'ici 2023 de manière progressive. Cela signifie qu'en quittant le tarif réglementé du gaz, il ne sera désormais plus possible d'y revenir puisque dans tous les cas, le tarif réglementé va disparaître dans quelques années.

Mis à jour le

Energie moins chère jusqu'à 300€ d'économie ? 📉Comparer les prix de l'électricité ⚡ et du gaz naturel 🔥 !
☎️ 09 75 18 41 65 (Selectra - ouvert actuellement)
Rappel gratuit
Annonce