Vous êtes ici

Linky Gazpar : mode d'emploi, coût et modalités de refus

Trouver un fournisseur d'électricité/gaz moins cher ?
Contactez Selectra au ☎ 09 75 18 41 65 (lundi-vendredi 8h-21h ; samedi 8h30-18h30) ou déposez une demande de rappel gratuit.
Rappel gratuitService téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. En savoir plus Annonce


Les deux principaux gestionnaires des réseaux de distribution d'énergie ENEDIS et GRDF lancent chacun leur compteur intelligent : Linky et Gazpar. Ils proposent des fonctionnalités nouvelles, permettant une meilleure maîtrise de l'énergie, de sa production à sa consommation. Pour autant, outre la question du coût de son installation partout en France, l'arrivée de ces nouveaux compteurs a suscité des polémiques sur leur dangerosité et l'intrusion dans la vie privée. Qu'en est-il vraiment ?

LinkyGazpar

Coût Linky Gazpar

Investissement de GRDF et ENEDIS

Le déploiement des 35 millions de compteurs Linky coûtera 5 milliards d'euros sur six ans, tandis que celui des 11 millions de compteurs Gazpar est estimé à 1 milliard d'euros sur sept ans. Quel que soit votre fournisseur, Linky reste la propriété d'ENEDIS et Gazpar de GRDF ; c'est eux qui doivent supporter les investissements et gérer le remplacement des compteurs. Plus de dix mille emplois vont être créés pour mener à bien cette mission.

En outre, les pouvoirs publics ont mis en place un système de bonus/malus pour inciter les gestionnaires des réseaux à conduire le déploiement des compteurs intelligents dans les temps. Ils devront payer une amende en cas de retard et seront récompensés s'ils terminent en avance.

Un report de charges sur les factures des consommateurs

Les consommateurs d'électricité et de gaz naturel payeront indirectement le remplacement des compteurs durant le déploiement, via une légère augmentation des Tarifs d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE) et de l'Accès des Tiers aux Réseaux de Distribution (ATRD) pour le gaz, qui servent à rémunérer ENEDIS et GRDF. Le coût estimé pour le consommateur Linky comme pour Gazpar est d'environ 2€ par an et par foyer.

Des économies à moyen terme grâce à un meilleur pilotage de la consommation

Les gestionnaires des réseaux estiment cependant que les économies engendrées dépasseront rapidement le coût de cet investissement. En effet, les compteurs communicants permettent aux consommateurs de mieux connaître leurs consommations et ayant la possibilité de les suivre au quotidien, se mettre des alertes, se comparer à des profils similaires, etc. De plus, les métadonnées collectées par les gestionnaires permettront de mieux appréhender la demande pour une production et une distribution d'énergie plus stable, en flux tendu et continu.

Par exemple selon les estimations de la CRE et de GRDF, Gazpar permet une réduction des consommations individuelles de gaz en volume de 1,5% à 3%, ce qui représente 800 millions à 1,6 milliard d'économies annuelles au total, soit une dizaine d'euros par foyer.

Le compteur intelligent Linky

Le déploiement de Linky a été décidé en 2011 par le gouvernement. Il a commencé en décembre 2015. Ce sont donc 35 millions de compteurs électromécaniques et électroniques qui, d'ici 2021, seront remplacés par ce compteur communicant (voir le calendrier de déploiement de Linky). Avant sa généralisation, ce compteur a été expérimenté par les experts ENEDIS à Tours et à Lyon. La réussite de ce test portant sur près de 300 000 compteurs a permis de confirmer l'intérêt d'une généralisation de cette technologie.

Les avantages de Linky pour le consommateur

pose compteur Linky
  • Rapide et efficace : il peut recevoir des ordres et envoyer des données à distance, sans l’intervention physique d’un technicien, pour un prix bien moins élevé.
    Ex : Mise en service, mise hors service, résiliation, changement de puissance en moins de 24 heures.
  • Economique et facile : la consommation d'électricité d'un logement est relevée à distance en moins d'une seconde, sans qu'aucun technicien n'ait à se déplacer.
  • Précis : finies les estimations, puisque les factures des clients sont basées sur la consommation réelle constatée.
  • Maîtrise de la consommation : en étant mieux informé et plus fréquemment, les consommateurs ont tendance à faire plus attention.

Les intérêts de Linky en amont sur le réseau

  • Un réseau électrique mieux contrôlé, permettant de réduire les fraudes à la consommation d'électricité.
  • Les petits producteurs d'électricité, notamment renouvelable, bénéficieront d'un seul compteur pour la production et la consommation d'électricité et d'un réseau basse tension prêt.
  • Un réseau électrique optimisé, modernisé pour être mieux exploité. En outre, le gestionnaire du réseau de transport RTE connaîtra à tout moment la demande réelle en électricité et pourra donc ajuster au mieux la production d'électricité pour maintenir la stabilité du système électrique.

Comment fonctionne Linky ?

Utilisation de Linky

Où se trouve mon compteur ?

Dans votre logement, votre compteur se situe vraisemblablement dans votre cuisine, votre entrée ou votre cave. A l'extérieur, il peut être dans votre garage ou dans les parties communes de votre immeuble. Si votre Linky se trouve dans un local commun, vous pouvez facilement l'identifier en regardant sur votre facture d'électricité votre numéro de compteur à trois chiffres qui correspondent au trois premiers chiffres (cf schéma - 4).

Suivre ma consommation d'électricité

L'indicateur lumineux de consommation (cf schéma - 1) permet de savoir si votre consommation est faible (le voyant clignote lentement), ou plus importante (la vélocité du clignotant augmente).

ENEDIS a également créé un site internet sécurisé pour le suivi de ses consommations en ligne. Les détenteurs de compteurs Linky peuvent donc suivre au jour le jour leurs consommations d'électricité, pour une meilleure maitrise de leur budget.

Consulter les informations livrées par Linky

Les touches + et - (cf schéma 3) vous permettre de :

  • Consulter votre index de consommation ;
  • L'option tarifaire de votre compteur (Base ou Heures pleines et heures creuses) ;
  • La puissance souscrite (comprise entre 3 et 36 kVA) ;
  • La puissance électrique apparente en VA (utilisée au moment T où vous consultez Linky) ;
  • La puissance maximale atteinte dans la journée.

Linky et coupure de courant

En cas de coupure d'électricité, vous pouvez dans un premier temps procéder comme au temps de votre ancien compteur : vérifiez d'abord que le disjoncteur est en position I. S'il est en position 0, stoppez les appareils électriques et remettez-le en position I. S'il est déjà en position I, conseultez votre compteur Linky : 

  • Linky indique "PUISS DEPASSEE" : stoppez les appareils électriques et appuyez longuement sur le bouton + pour remettre en marche l'électricité.
  • Linky indique "CONTACTEZ VOTRE FOURNISSEUR" : contactez votre centre départemental ENEDIS au 09 72 67 50 suivi de votre département à 2 chiffres.

Le compteur communicant Gazpar

gazpar

De même qu'un compteur intelligent est déployé pour l'électricité, le gestionnaire du réseau de gaz GRDF s'apprête à déployer son compteur Gazpar. Le déploiement des 11 millions de compteurs a commencé en 2017 et devrait s'achever en 2023. A la différence de Linky et pour des raisons de sécurité, GazPar ne permettra pas de réaliser opérations à distance.

Les avantages de Gazpar pour les clients

  • Economies et efficacité : la consommation de gaz d'un logement est relevée et envoyée en moins d'une seconde, sans aucune intervention physique sur place.
  • Maîtrise de la consommation : des relevés de consommation quotidiens seront envoyés aux clients et disponibles depuis leur ordinateur, tablette ou smartphone.
  • Précision : les factures se baseront sur la consommation réelle envoyée, et seront dont plus justes.
  • Clarté : les données de consommation de gaz naturel des clients sont disponibles sur le site de GRDF, dans l'espace personnalisé.

Comment marche Gazpar ?

Utilisation de Gazpar

Les compteurs Gazpar seront principalement déployés dans toute la France d'ici à 2023. Comme pour Linky, chaque consommateur sera informé 30 à 45 jours avant ce remplacement. Dans le cas où le compteur actuel ne serait pas accessible depuis l'extérieur, l'entreprise d'installation des compteurs mandatée par GRDF vous proposera un rendez-vous et vous dira au passage si votre présence est nécessaire ou non. Ce rendez-vous est modifiable dans votre espace personnalisé sur le site de GRDF ou en appelant le 09 69 36 35 34 (appel non-surtaxé).

Les relevés de consommation sont envoyés au centre de transmission le plus proche du logement par un signal radio. Toujours cryptés, ils sont ensuite traités par les systèmes d'information de GRDF qui les retranscrivent ensuite sur le compte personnel du client.

Consulter ses consommations de gaz

Vous pouvez créer votre espace personnalisé sur le site de GRDF. Pour cela, munissez-vous de votre dernière facture de gaz, puisqu'en plus du nom du titulaire du contrat il sera demandé le PCE (ou Point de Comptage et d'Estimation à 14 chiffres) et le numéro de compteur ou de matricule à 3 chiffres.

Outre vos consommations quotidiennes de gaz naturel, vous trouverez au sein de votre espace personnel une comparaison avec des profils similaires au vôtre. Egalement, vous aurez la possibilité de fixer des seuils de consommation pour être alerté en cas de dépassement.

Que fait GRDF de mes données ?Cryptées depuis le compteur jusqu'au Système d'information de GRDF, vos données de consommation sont protégées. Il en va de même pour ENEDIS avec Linky.

En cas de coupure d'électricité, Gazpar peut-il fonctionner ?

Oui, puisque Gazpar transmet les relevés par radio. En cas de coupure d'électricité, GRDF continuera de recevoir vos index quotidiens de consommation.

Est-il possible de refuser Linky et Gazpar ?

L'arrivée des compteurs communicants a suscité l'inquiétude de certains consommateurs. Doutes sur le respect de la vie privée et problèmes sanitaires ; des informations plus ou moins fiables circulent sur internet à propos des nouveaux compteurs. Elles ont poussé certains consommateurs à vouloir refuser l'installation de Linky et Gazpar par les techniciens à leurs domiciles.

Les compteurs intelligents sont-ils dangereux pour la santé ?

Depuis son apparition en 2015, le petit boitier jaune-vert Linky a fait beaucoup parlé de lui. De nombreuses questions émergent a propos des nouveaux compteurs communicants, notamment sur les dangers supposés de Linky et ses ondes de par l'utilisation du CPL pour envoyer le relevé une fois par jour. Certaines associations de défense des consommateurs s'inquiètent en effet de la technologie CPL utilisée qui, selon les détracteurs de Linky, serait dangereuse pour la santé. Le CPL, qui consiste à envoyer des informations sous forme de signal électrique, est pourtant employée depuis des décennies et déjà utilisé pour envoyer le signal heures creuses aux compteurs électriques. Les box internet ou perceuses sans fil par exemple utilisent elles aussi cette technologie. Testé par l'Agence nationale des fréquences (ANFR), le compteur Linky respecte les normes internationales relatives aux champs électromagnétiques et n'en émet d'ailleurs pas plus que les compteurs électroniques actuels.

Technicien Linky

Bien qu'il fasse beaucoup moins parler de lui, l'homologue de Linky pour le gaz fait tout de même l'objet de quelques inquiétudes sensiblement identiques à celles rencontrées au sujet de Linky. Or Gazpar n'utilise par le CPL mais la radio, pour transmettre les relevés deux fois par jour. Egalement testé par l'ANFR, les conclusions du rapport étaient que les niveaux mesurés d'exposition aux ondes étaient très inférieures aux normes réglementaires pour la fréquence d'émission des compteurs Gazpar (69 MHz).

Alertés par les nombreux scandales sanitaires des dernières décennies, les consommateurs font de plus en plus attention à ce qu'ils consomment pour protéger leur santé. Pesticides, amiante, perturbateurs endocriniens et autres produits toxiques... la liste est longue. Avec l'émergence des nouvelles technologies, nous sommes de plus en plus exposés aux ondes électromagnétiques, classées potentiellement cancérigènes par l'Organisation Mondiale de la Santé. Or selon les normes et nos connaissances actuelles en matière d'impact des ondes sur la santé cérébrale, les compteurs Linky et Gazpar ne sont pas dangereux.

Les compteurs intelligents respectent-ils la vie privée des consommateurs ?

L'autre controverse autour des compteurs communicants est le respect de la vie privée, liée à la gestion des données personnelles collectées. Cette polémique concerne davantage Linky que Gazpar, puisque le compteur électrique a les capacités techniques de capter une multitudes d'informations personnelles. Rappelons néanmoins que malgré ce que l'on peut lire sur certains sites, il n'y a aucune caméra dissimulée dans les compteurs, et qu'ils ne peuvent pas savoir quelle chaîne de télévision vous regardez...

Logo ANFR

Quoi qu'il en soit, les compteurs intelligents ne transmettent aux gestionnaires des réseaux que les informations liées à votre consommation : combien vous consommez et comment fonctionne votre compteur. Ces données sont partagées avec votre fournisseur pour la facturation, et peuvent être partagées anonymement à des tiers uniquement si vous le décidez (Agences Locales de l'Energie par exemple).

Les gestionnaires des réseaux affirment que les données sont protégées de telle sorte que toute tentative d'intrusion puisse être détectée et jugulée. Leurs systèmes d'informations respectifs, homologués par l'ANSSI, prévoient d'ailleurs la suppression de toutes les données en cas de tentative d'intrusion.

L'accumulation de données personnelles grâce à l'informatique et les dernières lois sur la cyber-sécurité inquiètent de nombreux Français, qui voient des tentatives d'intrusion dans la sphère privée des pouvoirs publics et des entreprises. Ainsi il est compréhensible que certains ne veuillent pas d'un compteur intelligent chez eux. Toutefois, les gestionnaires de réseaux ont travaillé avec la CNIL pour s'assurer de mettre des garde-fous et empêcher toute acquisition ou transmission de données personnelles des clients.

Il n'y a pas de raison sanitaire ou personnelle à vouloir refuser Linky et Gazpar. Si vous vous opposez fermement à leur installation, ENEDIS et GRDF ne peuvent pas vous obliger à l'accepter. D'ailleurs, près d'1% des consommateurs refusent en moyenne son installation. Néanmoins, vous pouvez risquer une rupture du contrat de fourniture d'électricité et de gaz pour refus de l'accès aux compteurs (qui ne vous appartiennent pas). De plus à terme, les opérations de relevé physique - qui auront disparu avec les compteurs communicants - pourraient coûter une centaine d'euros. Notons pour finir que dans la majorité des cas, les clients ayant refusé en premier lieu l'installation de Linky et Gazpar chez eux finissent par l'accepter suite aux discussions et explications des gestionnaires des réseaux.

Des nouvelles offres d'énergie avec Gazpar et Linky ?

Le déploiement de ces compteurs intelligent fait émerger des perspectives nouvelles pour les fournisseurs d'électricité et de gaz et les consommateurs. Grâce à ces compteurs, de nouvelles offres pourront être lancées, incitant le consommateur à maîtriser davantage sa consommation ou à profiter d'aménagements selon son profil de consommation.

Si quelques offres d'électricité ont commencé à faire leur apparition, aucune annonce n'a encore été faite sur le marché du gaz. Au cours de l'année 2017, avec l'accélération des déploiements de ces nouveaux compteurs, nous devrions assister à l'émergence d'offres dédiées aux compteurs intelligents. Celles-ci pourraient bien bouleverser le marché de l'énergie, puisque la CRE a par exemple émis l'idée de supprimer les options tarifaires actuelles (base et heures creuses) car devenues obsolètes. Nous en saurons plus au cours des prochains mois et vous tiendrons au courant des avancées.

Pour rester informé sur l'évolution des offres d'énergie, inscrivez-vous à la newsletter Selectra

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus