Vous êtes ici

Le Réseau de Transport RTE rassure sur les risques de pénurie

29 juin 2011 – La pénurie d’électricité annoncée pour cet été à la suite de la sècheresse sévissant sur le territoire français n’aura pas lieu. C’est l’avis du Réseau de Transport d’Electricité (RTE) qui s’est penché sur la question à la demande du ministre de l’Energie Eric Besson, qui souhaitait la situation de sécurité énergétique de la France face à la sècheresse.

RTE et la pénurie : effet de ciseau offre et demande d’électricité

De fortes chaleurs combinées à une situation de sècheresse ont un effet négatif sur la production d’électricité. En effet, des normes environnementales comme les températures de rejet des eaux issues des circuits de refroidissement des centrales nucléaires compliquent la production d’électricité en période de canicule.

La sècheresse conduit également au ralentissement de la production d’hydroélectricité. Du côté de la demande, un degré supplémentaire conduit la pointe estivale à augmenter de 500 MW, en raison du recours de plus en plus fréquent aux systèmes de climatisation et de ventilation.

RTE et la pénurie : la bouée de sauvetage des interconnexions électriques aux frontières

En cas de situation de canicule prolongée, la France pourrait devoir faire appel aux marchés européens de l’électricité via ses interconnexions aux frontières. RTE indique que ces capacités d’interconnexions devraient être suffisantes pour faire face aux besoins d’importation d’électricité résultant d’une situation de canicule sur la France.

RTE et la pénurie : une cellule de veille sur la sécurité d’approvisionnement en électricité

Le ministre de l’Energie Eric Besson a décidé de faire se réunir tout au long de l’été toutes les semaines une cellule de veille sur la sécurité d’approvisionnement en électricité du pays, dans un contexte de sècheresse

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus