Régularisation des charges locatives et facture d'électricité

regularisation charges facture electricite contrat location bail

La régularisation des charges est une obligation pour le propriétaire bailleur. L'objectif de la régularisation est de comparer les provisions de charges versées par le locataire et les charges locatives réglées directement par le propriétaire. Ces charges locatives incluent les consommations personnelles, certaines taxes et des charges communes comme les factures d'électricité. Le propriétaire doit faire au moins une régularisation des charges par an. Certains contrats de location prévoient un forfait de charges : dans ce cas, le propriétaire est dispensé de faire la régularisation de charges.


Comment faire la régularisation des charges ?

regularisation charges locatives

La régularisation des charges est un comparatif entre :

  • Les provisions de charges versées mensuellement par le locataire ;
  • Les charges locatives réelles supportées par le propriétaire.

Si les provisions versées ont été supérieures aux charges réelles, le propriétaire doit rembourser le trop perçu de charges au locataire. Dans le cas contraire, les locataires doit régler la différence.

Par exemple, un locataire verse 50€ de charges mensuelles, soit 12 x 50 = 600€ à l'année. Les charges réglées par le propriétaire s'élèvent à 700€ pour l'année écoulée. La différence est de 700 - 600 = 100€ en faveur du propriétaire, le locataire devra donc verser un complément de charges de 100€.

Un logiciel de gestion locative vous aidera à ne pas commettre d'erreurs dans les calculs de la régularisation de charges.

Quelles sont les charges locatives à régulariser ?

regulariser charges locatives prix

Prenons le cas d'un appartement dans une copropriété. Annuellement, le syndic remet aux copropriétaires un arrêté des comptes. Cet arrêté détaillé la liste des dépenses : dépenses de maintenance, charges de fonctionnement et petits travaux... Les charges à récupérer auprès du locataire sont la partie "locative" de l'arrêté annuel des comptes du syndic.

La taxe d'enlèvement des ordures ménagères est également récupérable auprès du locataire. Cette taxe est réglée directement par le propriétaire via l'avis de taxe foncière. Il faut donc séparer la taxe d'enlèvement des ordures ménagère de la taxe foncière. Notez que la taxe foncière n'est pas récupérable sur le locataire.

Dans le cas où les consommations d'eau sont incluses dans les provisions de charges, il faut inclure les factures de la régie des eaux lors de la régularisation.

Bon à savoir : taxe d'habitationLa taxe d'habitation est réglée directement par le locataire et n'a donc pas lieu d'être récupérée.

Dans le courrier de régularisation des charges, le propriétaire doit détailler chaque charge locative refacturée au locataire. Le propriétaire doit aussi tenir à disposition du locataire l'ensemble des factures et justificatifs, si ce dernier en fait la demande.

Pour un locataire arrivant ou partant en cours d'année, un prorata temporis est appliqué sur les charges.

Bon à savoir : liste des charges locativesla liste exhaustive des charges locatives est définie par le décret n°87-713 du 26 août 1987.

Quelles sont les factures électriques à prendre en compte ?

facture electricite

Dans un immeuble, les charges des parties communes sont récupérables auprès du locataire. Ces charges incluent par exemple les factures d'électricité communes (éclairage des couloirs et des escaliers, ascenseur…). En général, les factures d'électricité sont réparties entre les copropriétaires en fonction des millièmes des appartements. Plus la surface de l'appartement est grande, plus la part des consommations communes est importante dans la régularisation.

Pour la consommation électrique des ascenseurs, la répartition peut être basée sur l'étage du bien : plus l'étage est élevé, plus la régularisation est importante. Par exemple, le rez-de-chaussée n'étant pas concerné par l'ascenseur, il n'y aura pas de régularisation de la consommation électrique de l'ascenseur, alors qu'au dernier étage les charges locatives seront plus importantes.

Une difficulté est de séparer les consommations électriques générales (éclairage…) et celles liées à l'ascenseur, les copropriétés étant rarement équipées de sous-compteurs. En l'absence de sous-compteur, une solution est d'attribuer un prorata des consommations à chaque étage.

Pour minimiser les dépenses d’électricité dans la copropriété, il est conseillé de comparer les offres des différents fournisseurs d’énergie. D’un fournisseur à l’autre, les tarifs de l'électricité peuvent en effet varier considérablement. Il ne faut pas hésiter à refaire le comparatif annuellement, afin de toujours bénéficier des meilleurs tarifs électriques.

  • Les provisions de charges versées mensuellement par le locataire ;
  • Les charges locatives réelles supportées par le propriétaire ;

Je déménage / j'emménage : mettre en service le compteur électrique ⚡ et/ou de gaz 🔥 ☎️ 09 75 18 41 65 ou Demander un rappel gratuit
(lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)

Jusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct EnergieJusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct Energie
Mis à jour le
 

Autres articles sur le même sujet :