Radiateur basse consommation : fonctionnement, types, prix

🔥 Un projet d'installation de radiateur électrique ? Pour faire des économies, consommer moins d'électricité, remplacer ou entretenir son radiateur électrique, contactez un conseiller Selectra au :
09 74 59 31 56 Rappel gratuit

Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00)

Besoin d'accompagnement pour le chauffage ? 🧰🏡Un conseiller Selectra vous rappelle pour répondre à toutes vos questions
Rappel gratuit

radiateur electrique basse consommation

Le radiateur électrique basse consommation est un mode de chauffage économe en énergie. Il permet aussi, par conséquent, de réduire le montant de ses factures. Occupant la première place dans le classement des postes de consommation d’un logement (66 %), le chauffage a un impact très important dans le budget des ménages. Contrairement aux idées reçues, se chauffer à l’électricité n’est pas toujours plus coûteux. Le radiateur électrique basse consommation peut notamment être une option intéressante. Quelles sont ses particularités ? Quels sont les différents modèles disponibles ? Comment faire son choix ? Découvrez tous leurs avantages et inconvénients dans ce guide dédié.


❔ Qu’est-ce qu'un radiateur électrique basse consommation ?

+

Comme l'indique son nom, le radiateur basse consommation permet de réaliser des économies d’énergie. Toutefois, il ne correspond pas à une technologie précise ou à un type de radiateur électrique particulier. Un radiateur est considéré comme étant « basse consommation » en fonction de ses performances énergétiques. 

Tout d’abord, il est important de savoir que :

  • pour une même puissance, la consommation reste la même, quel que soit le modèle de radiateur : par exemple, si la puissance est de 1 000 W (watts), la consommation de l’appareil est toujours de 1 000 Wh (wattheures), donc de 1 000 W pour chaque heure d’utilisation. Ces données restent les mêmes avec un radiateur basse consommation et avec un modèle plus ancien, comme nos vieux convecteurs ;
  • le rendement est le même pour tous les radiateurs électriques : celui-ci est toujours équivalent à 100 %. Il correspond au rapport entre l’énergie restituée sous forme de chaleur et celle consommée pour son utilisation. Avec tous les modèles de chauffage électrique, le fonctionnement se base sur l’effet joule, qui repose sur le fait que l’électricité du réseau est transformée en chaleur en passant dans une résistance. Pour chaque kWh d’électricité consommé, vous bénéficiez donc d’1 kWh de chaleur.

Maintenant que nous avons évoqué ces quelques notions de physiques, nous pouvons nous pencher sur ce qui détermine si un radiateur électrique est « basse consommation » ou non. Puisque la consommation est la même pour une puissance identique, et que le rendement est identique pour tous, quelles caractéristiques permettent d’identifier les radiateurs les plus économes en énergie ? Pour ce faire, deux points sont essentiels :

  • la diffusion de la chaleur : cette dernière doit impérativement être de qualité afin d’offrir de bonnes performances. Il existe différents modes de diffusion de la chaleur. Grâce à l’évolution des technologies, elle peut aujourd’hui être diffusée de manière homogène et durable dans la pièce. Cela permet de bénéficier d’un meilleur confort thermique. Si ce dernier est mauvais, l’utilisateur a davantage tendance à chauffer plus que nécessaire afin de compenser l’inconfort. Par exemple, pour chauffer une pièce à 19 °C, le radiateur performant peut être réglé à 19 °C afin d'atteindre la température souhaitée. Ce n’est pas le cas avec les vieux convecteurs qui devront être réglés à 21 ou 22 °C et consommeront davantage. La chaleur étant également moins durable (fonctionnement par à-coups), le convecteur doit se relancer plus régulièrement pour maintenir la température désirée ;
  • le système de régulation ou de programmation : les radiateurs basse consommation sont équipés de thermostats précis, d'un programmateur ou d'un régulateur, par exemple. Ce type d’équipement permet de mieux maîtriser son chauffage et d’optimiser son utilisation. D’après l’ADEME (l'agence de la transition énergétique), programmer ou réguler son chauffage permettrait de réaliser 5 à 10 % d’économie d’énergie. Vous pouvez notamment programmer vos radiateurs pour qu’ils se mettent en marche avant votre arrivée dans le logement, ou même les piloter à distance si vous avez oublié de les éteindre en sortant. Le système de régulation, quant à lui, permet de garantir une chaleur constante en prenant en compte les apports de chaleur extérieurs (ensoleillement, utilisation du four, etc.).
  • Les différents modes de diffusion de la chaleur
  • par convection : la résistance électrique chauffe l’air ;
  • par rayonnement : le transfert de l’énergie thermique se fait directement en chauffant les objets et les occupants qui occupent la pièce ;
  • par conduction : par contact direct (s’applique uniquement au sèche-serviette).

🔥 Un projet d'installation de radiateur électrique ? Pour faire des économies, consommer moins d'électricité, remplacer ou entretenir son radiateur électrique, contactez un conseiller Selectra au :
09 74 59 31 56 Rappel gratuit

Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00)

Besoin d'accompagnement pour le chauffage ? 🧰🏡Un conseiller Selectra vous rappelle pour répondre à toutes vos questions
Rappel gratuit

🧐 Quels sont les différents types de radiateurs basse consommation ?

  1. Le radiateur électrique rayonnant
  2. Le radiateur électrique à inertie
  3. Le radiateur électrique à accumulation
  4. Le radiateur électrique à double cœur de chauffe

Le radiateur électrique rayonnant

Comme son nom l’indique, le radiateur électrique rayonnant diffuse la chaleur par rayonnement. Son fonctionnement se base donc principalement sur la technique infrarouge. Ces rayons permettent de transmettre la chaleur directement aux différents corps et objets présents dans la pièce. Sa diffusion est donc plus rapide qu’avec la convection, par exemple.

Si les performances du radiateur rayonnant sont bonnes, il ne s’agit pas non plus de l’option la plus efficace. Avec sa faible inertie, il doit fonctionner en permanence pour maintenir la température souhaitée dans le logement.

De plus, il nécessite de penser à aménager l’espace en fonction de son emplacement. S’il est important de ne pas placer de meubles devant un radiateur pour ne pas empêcher la bonne diffusion de la chaleur, cela est encore plus vrai avec un panneau rayonnant. Les obstacles empêchent le passage des rayons.

Le radiateur électrique à inertie

Le radiateur à inertie est l'un des plus efficaces parmi les différents systèmes de chauffage électrique. Il permettrait de réduire les consommations de 20 à 30 % et offre un très bon confort thermique.

Fonctionnant également par rayonnement, la chaleur qu’il produit est douce et homogène. Adapté aux espaces importants, il est idéal pour les grandes pièces à vivre.

De plus, dotés d’une très bonne inertie, ces radiateurs peuvent stocker la chaleur lorsqu’ils sont en marche et la diffuser après avoir été éteints. Contrairement aux modèles fonctionnant par convection, la température ne descend donc pas brusquement après l’arrêt de l’appareil. Il est tout de même important de distinguer :

Généralement équipés d’un système de régulation, ces radiateurs, permettent une bonne maîtrise de la consommation. Leur principal point faible est leur lente montée en température. Il faut aussi noter qu’ils conviennent uniquement aux logements dont l’isolation est de bonne qualité (notamment pour les parois sur lesquelles ils sont installés).

Qu’est-ce que l’inertie ? L’inertie désigne la capacité du radiateur à maintenir durablement la température souhaitée dans la pièce. Elle est plus ou moins bonne, en fonction des matériaux qui composent le corps de chauffe de l’appareil, du métal (fonte, acier, aluminium), des matériaux réfractaires (céramique, pierre de lave, granit, marbre, etc.) ou un liquide caloporteur (huile ou glycol). Ces derniers peuvent tous emmagasiner de la chaleur et la redistribuer plus tard.

Le radiateur électrique à accumulation

Le fonctionnement du radiateur électrique à accumulation est semblable à celui du modèle à inertie. Il s’agit du prédécesseur de ce dernier, permettant également de stocker la chaleur dans un matériau accumulateur pour la diffuser plus tard par rayonnement.

L’inconvénient de ce type de radiateur basse consommation est son encombrement important. Souvent en fonte, ils sont lourds et volumineux.

Néanmoins, comme le radiateur à inertie, il peut être particulièrement intéressant si vous avez opté pour l’option Heures pleines / Heures creuses (HP/HC) avec votre contrat d’électricité. Dans ce cas, mettre en marche le chauffage sur les heures creuses peut permettre de payer son électricité moins cher. Une fois, l’appareil à l’arrêt, la chaleur est encore diffusée pendant quelques heures.

Le radiateur électrique à double cœur de chauffe

Le radiateur électrique à double cœur de chauffe (ou double corps de chauffe) a récupéré les avantages du modèle à inertie et des panneaux rayonnants. Cette technologie hybride permet de diffuser une chaleur douce et durable grâce à l’inertie, sans faire l’impasse sur la montée en température. Cette dernière est plus rapide qu’avec le radiateur à inertie.

Le chauffage de la pièce se fait alors en deux étapes :

  1. au démarrage : la chaleur est envoyée rapidement dans la pièce par le panneau rayonnant ;
  2. lorsque la température souhaitée est atteinte : le double corps de chauffe prend le relais pour une diffusion en différé.

Ce système hybride offre aujourd’hui les meilleures performances énergétiques sur le marché des radiateurs électriques basse consommation. De plus, il permet de bénéficier de technologies avancées pour la régulation et la programmation.

Cependant, comme le radiateur à inertie, il est réservé aux logements bien isolés.

Travaux de rénovation énergétique : quelle est la priorité ? Même avec un système de chauffage performant et économe, vos factures d’électricité seront plus importantes que nécessaire si votre logement est mal isolé. En effet, avant d’envisager le remplacement de vos vieux radiateurs, pensez à évaluer la qualité de l’isolation. Les déperditions de chaleur poussent à chauffer davantage, et même les radiateurs les plus efficaces ne permettent pas d’y remédier. En priorité, il est donc primordial d’améliorer l’isolation de sa toiture, de ses murs ou encore, de remplacer ses fenêtres par du double vitrage. Plusieurs aides financières sont disponibles pour accompagner les particuliers dans la réalisation de ces travaux, comme Ma Prime Rénov’ (anciennement CITE), la Prime énergie, l’Eco PTZ, la TVA 5,5 %, etc.

🔥 Un projet d'installation de radiateur électrique ? Pour faire des économies, consommer moins d'électricité, remplacer ou entretenir son radiateur électrique, contactez un conseiller Selectra au :
09 74 59 31 56 Rappel gratuit

Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00)

Besoin d'accompagnement pour le chauffage ? 🧰🏡Un conseiller Selectra vous rappelle pour répondre à toutes vos questions
Rappel gratuit

🔎 Comment choisir son radiateur basse consommation ?

  1. Quel radiateur selon les pièces ?
  2. Quelle puissance choisir ?
  3. Combien de radiateurs installer ?
  4. Quel label de performance ?

Quel radiateur selon les pièces ?

radiateur electrique basse consommation puissance

Pour choisir le radiateur basse consommation le plus adapté, il est essentiel de prendre en compte les besoins propres à chaque pièce de la maison :

  • les pièces à vivre : le salon ou la salle à manger sont généralement les espaces les plus fréquentés. Envisager l’installation d’un radiateur basse consommation est donc pertinent. En effet, il est important d’y bénéficier d’un bon confort thermique. De plus, le chauffage y est plus souvent allumé compte tenu du temps que les occupants du logement y passent. Le radiateur à inertie sèche et celui à double cœur de chauffe sont les meilleures solutions pour ces pièces ;
  • les chambres : les besoins en chauffage y sont généralement moins importants. Un radiateur à inertie fluide peut y être suffisant ;
  • les pièces moins fréquentées (bureaux, couloirs, etc.) : en fonction de vos habitudes, un panneau rayonnant peut convenir. De plus, il a l’avantage de chauffer plus rapidement l’espace que le radiateur à inertie classique, ce qui peut être agréable dans les pièces de passage ;
  • les salles de bains : un sèche-serviette à inertie fluide est idéal.

La surface de la pièce est également un élément déterminant dans le choix de son radiateur et de sa puissance.

Pour connaître la puissance adaptée, il convient donc de déterminer le volume de l’espace à chauffer. Pour ce faire, il suffit d’utiliser la formule suivante :

Volume de la pièce (en m³) = Surface au sol x Hauteur sous plafond

Par exemple, pour une surface au sol de 25 m², et une hauteur de plafond standard (2,50 m) :

25 x 2,5 = 62,5 m³

Il est recommandé de compter 35 W/m³ en moyenne, il ne vous reste donc qu’à multiplier le nombre de watts recommandés par le nombre de m³ obtenus, pour obtenir la puissance de radiateur nécessaire :

35 x 62,5 = 2 187,5 W

Ce calcul permet d’avoir une idée de la puissance qui convient pour la pièce où le radiateur doit être installé. Toutefois, comme nous allons le voir, le bon dimensionnement d’un radiateur nécessite de prendre en compte de nombreux autres éléments.

Quelle puissance choisir ?

Outre le volume de la pièce à chauffer, le bon dimensionnement des radiateurs dépend aussi d’autres critères, notamment :

  • la qualité de l’isolation du logement ;
  • la région où il est localisé.

Le tableau suivant permet de retrouver la puissance de radiateur recommandée par m³ selon les critères ci-dessus :

Radiateur basse consommation et puissance : qualité de l’isolation et zone géographique
Qualité de l'isolation Climat froid Climat tempéré Climat doux
Mauvaise 60 W/m³ 50 W/m³ 40 W/m³
Moyenne 50 W/m³ 40 W/m³ 35 W/m³
Bonne 40 W/m³ 35 W/m³ 30 W/m³
Isolation RT 2012 25 W/m³ 20 W/m³ 15 W/m³

Bien que les données de ce tableau permettent d’affiner le résultat obtenu précédemment, de nombreux autres éléments restent à prendre en compte pour dimensionner correctement ses radiateurs. Il est notamment possible d’ajuster le résultat obtenu en fonction de ces différentes situations :

  • la pièce ou le logement est entourée d’autres locaux chauffés : retirez 20 % ;
  • les apports solaires sont importants : retirez 20 % ;
  • la pièce est ensoleillée : retirez 5 à 10 % ;
  • la pièce comprend une grande baie vitrée orientée nord : ajoutez 10 % ;
  • pour chaque tranche de 500 mètres d’altitude : ajoutez 10 %.

La formule suivante peut aussi être utilisée pour calculer la puissance de radiateur la plus adaptée :

Puissance du radiateur =
Volume de la pièce x Coefficient de déperdition x (Température intérieure de référence – Température extérieure de référence)

Par exemple, pour une pièce de 30 m² avec une hauteur sous plafond de 2,5 m, dans un logement avec une isolation de qualité moyenne située en région parisienne :

75 x 1,5 x [19 - (-5)] = 2 700 W

Attention ! Bien qu’il existe des indicateurs et des formules de calcul permettant d’obtenir la puissance de radiateur idéale en fonction de ces éléments, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel. En effet, le dimensionnement des radiateurs nécessite un certain nombre de connaissances. De plus, s’il est mal réalisé, vos consommations et vos factures d’énergie peuvent être affectées. Il vaut mieux se fier aux recommandations d’un chauffagiste professionnel pour cette étape.

Combien de radiateurs installer ?

Pour que le confort thermique soit optimal avec vos radiateurs basse consommation, il est recommandé de multiplier les sources de chaleur. En effet, si la puissance nécessaire est élevée, il est préférable d’installer plusieurs radiateurs de puissance moindre plutôt qu’un seul appareil très puissant.

Par exemple, si la puissance nécessaire est de 3 000 W, installez plutôt deux radiateurs basse consommation de 1 500 W afin de multiplier les points chauds. Cela est particulièrement important pour les grandes pièces (à partir de 30 m²). La diffusion de la chaleur sera ainsi plus homogène.

Quel label de performance ?

Des labels permettent d’attester de la qualité du radiateur électrique basse consommation :

 La norme NF Électricité Performance (NF08) qui se divise en 4 échelons de qualité :

  • « 1 étoile » : les performances sont moyennes ;
  • « 2 étoiles » : garantissent une chaleur stable et des consommations modérées ;
  • « 3 étoiles » : la chaleur est très stable et les consommations très modérées ;
  • « 3 étoiles + œil » : les performances sont les mêmes qu’avec l’échelon précédent, et le radiateur est équipé de fonctions avancées (détecteur de fenêtre ouverte ou de présence, suivi des consommations, etc.).

 Le label Promotelec : il permet de certifier la qualité de l’installation de chauffage électrique dans sa globalité. Les performances des appareils sont donc prises en compte, ainsi que leur dimensionnement par rapport au logement, l’existence d’un thermostat et le bon respect des normes de fonctionnement. Il est notamment utilisé par les constructeurs dans le neuf afin de garantir la fiabilité de l’installation.

🔥 Un projet d'installation de radiateur électrique ? Pour faire des économies, consommer moins d'électricité, remplacer ou entretenir son radiateur électrique, contactez un conseiller Selectra au :
09 74 59 31 56 Rappel gratuit

Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00)

Besoin d'accompagnement pour le chauffage ? 🧰🏡Un conseiller Selectra vous rappelle pour répondre à toutes vos questions
Rappel gratuit

💰 Combien coûte un radiateur basse consommation ?

Le prix d’un radiateur électrique basse consommation varie en fonction du modèle :

Prix d’un radiateur électrique basse consommation
Type de radiateur basse consommation Prix
Radiateur électrique rayonnant De 50 à 300 €
Radiateur électrique à inertie Inertie fluide De 90 à 2 500 €
Inertie sèche De 90 à 2 800 €
Radiateur électrique à accumulation De 800 à 2 000 €
Radiateur électrique à double cœur De 400 à 2 800 €

Il est important de rajouter au coût d’achat, le prix de l’installation. Comptez 40 à 160 € en fonction du chauffagiste ou de l’électricien, ainsi que de la complexité du chantier.

Quelles aides financières pour l’achat d’un radiateur électrique basse consommation ? L’installation d’un radiateur électrique basse consommation n’est actuellement plus éligible aux aides financières accordées par l’État. En effet, pour profiter du dispositif Prime énergie Coup de pouce chauffage, il est désormais nécessaire de se tourner vers une pompe à chaleur (PAC) ou un chauffage au bois très performant, par exemple.

✅ Quels sont les avantages d’un radiateur électrique basse consommation ?

radiateur electrique basse consommation avantages

Les radiateurs basse consommation offrent de nombreux avantages :

  • une chaleur douce et homogène : permettant de profiter d’un meilleur confort thermique ;
  • un air sain : contrairement aux convecteurs, par exemple, le radiateur basse consommation ne soulève pas de poussière. Idéal pour les personnes allergiques, cela permet également d’éviter que l'air soit trop sec ;
  • des économies d'énergie : le confort thermique étant meilleur avec ces équipements, l’utilisateur est moins tenté d’augmenter le chauffage. La température réglée sur le thermostat correspond à la température réelle dans la pièce ;
  • des systèmes de régulation et de programmation : ils permettent aussi de réaliser facilement des économies d’électricité. En fonction des modèles de radiateur, le pilotage à distance peut être disponible (à partir d’un smartphone ou d’une tablette). Il est aussi possible d’adapter avec précision la température dans chaque pièce ou de suivre ses consommations directement sur le radiateur, par exemple ;
  • une installation simple : si l’intervention d’un professionnel est fortement recommandée, aucun gros travaux n’est nécessaire.

❌ Quels sont les inconvénients d’un radiateur basse consommation électrique ?

Les radiateurs basse consommation comptent tout de même quelques points faibles :

  • le prix à l’achat : bien qu’il varie en fonction du modèle et de la puissance, il reste bien plus élevé que celui d’un radiateur électrique standard. Cependant, cet achat peut être rentabilisé sur le long terme grâce aux économies d’énergie permises par cet équipement ;
  • des risques de fuite : avec les radiateurs à inertie fluide, des fuites du liquide caloporteur peuvent être observées après quelques années. Cela peut endommager le système. Il est important de faire appel à un professionnel si vous constatez ce type de problème ;
  • des déperditions de chaleur : la diffusion de la chaleur par rayonnement se faisant des deux côtés de l’appareil avec certains radiateurs (notamment ceux à inertie et à accumulation), la bonne isolation de la paroi sur laquelle il est installé est indispensable.

Comment faire des économies d’électricité avec ses radiateurs basse consommation ? L’ADEME recommande de chauffer les pièces occupées la journée à 19 °C. La température conseillée la nuit, et la journée dans les pièces qui ne sont pas utilisées, est de 17 °C. Pour la salle de bain, vous pouvez augmenter la température à 22 °C avant une douche ou un bain.

Mis à jour le

Faire des économies sur sa facture d'électricité et/ou de gazComparer les prix de l'énergie avec le comparateur Selectra !
☎️ 09 75 18 41 65 (service gratuit - ouvert actuellement)
Rappel gratuit Annonce

Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h30)
comparateur energie selectra

Faites le bilan gratuit de votre consommation
énergétique par le comparateur Selectra !

Rappel gratuit