économie chauffage

Comment faire des économies de chauffage ? 10 astuces !

Mis à jour le
minutes de lecture
calculatrice et argent autour d'une ampoule électrique et d'une flamme de gaz

Payer un prix de l'énergie moins cher en comparant gratuitement les fournisseurs

Plateforme téléphonique Kelwatt actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h)
logo La Bellenergie

Le prix du kWh de La Bellenergie est 23,5% moins cher que le tarif réglementé

Appliquer les astuces d'économie de chauffage permet de réduire sa facture d'électricité et/ou de gaz, mais aussi de contribuer au projet de transition énergétique pour l'environnement. En dehors des travaux d'isolation qui permettent de réduire la déperdition d'énergie, il existe des éco-gestes simples ainsi que des bons investissements pour combiner économies financières, confort et diminution de la consommation d'énergie. Retrouvez les 10 astuces pour réaliser des économies de chauffage !

1. La bonne température en fonction de la pièce

Chauffer moins pour consommer moins ! Même si le chauffage est allumé durant quelques mois dans l'année, notamment les périodes les plus fraiches, c'est le plus gros poste de dépenses énergétiques d'un ménage. En effet, le chauffage représente en moyenne, à lui seul, entre 65 % et 70 % de la consommation d'énergie.

C'est donc sur ce premier poste de dépenses qu'il est possible d'agir pour économiser son chauffage. Certains ménages chauffent excessivement leur logement. Baisser légèrement la température du chauffage est un geste très simple à appliquer pour réduire sa facture d'électricité et/ou facture de gaz.

Savez-vous qu'il existe des "bonnes" températures en fonction des pièces ? En effet, une pièce de vie n'est pas chauffée même façon qu'une pièce de nuit. Ci-dessous, un indicatif des températures conseillées pour éviter de surchauffeur, tout en gardant un certain confort :

  • 22°C pour la salle de bain en utilisation ;
  • 19-18°C pour la pièce de vie, la salle à manger et la cuisine lorsqu'elles sont occupées ;
  • 17°C pour les pièces à vivre et la salle de bain lorsqu'elles sont inoccupées ;
  • 16°C pour les pièces de nuit ;
  • 14°C dans l'arrière-cuisine, le cellier et la cave.

Une température adaptée à chaque pièce du logement permet de faire de vraies économies de chauffage. Pour les plus frileux, malgré ces températures conseillées, il est préférable de se couvrir que d'être en short, t-shirt par exemple. La même logique s'applique en fonction de la température extérieure. En effet, s'il fait plus doux, diminuer le chauffage est plus judicieux que de s'habiller plus léger.

Savez-vous ?Baisser de 1°C équivaut à réaliser jusqu'à 7% d'économie sur le chauffage, selon les chiffres communiqués par l'ADEME.

2. Une bonne ventilation/aération

Une bonne aération ou ventilation des pièces du logement permet de brasser l'air ambiant et d'assurer aux occupants un air sain. Cela Cela évite que le logement soit trop humide, propices aux moisissures, aux acariens et aux odeurs désagréables. De plus, un air vicié est plus difficile à chauffer. Il est donc recommandé à nettoyer les aérateurs de fenêtres de temps en temps.

Si le logement n'est pas équipé d'une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) et/ou d'aérateurs de fenêtre (petite grille incrustée dans la menuiserie), il suffit d'aérer le logement entre 5 et 10 minutes tous les jours afin que l'air puisse se renouveler, et ce même en hiver. C'est le temps suffisant pour renouveler l'air de son logement, sans que les murs aient le temps de se refroidir.

Toutefois, au moment où vous ouvrez les fenêtres et les portes pour l'aération, deux précautions sont à prendre pour éviter de faire grimper la facture d'énergie :

  1. Éteindre le chauffage puisqu'il est contre-productif de laisser tourner son chauffage. Le thermostat risque de s'affoler !
  2. Aérer le midi éventuellement, c'est à ce moment-là que les températures sont les plus élevées. La perte de chaleur sera moindre !

3. Les courants d'air inutiles sont à bannir

Si la facture d'énergie reste considérable alors que les températures conseillées sont respectées et que l'aération des pièces est bien faite, il se peut que le logement ait de vilains courants d'air.

Il est opportun de vérifier les dessous de portes donnant vers l'extérieur, les fenêtres en simple vitrage, ou bien les cheminées non utilisées. Ce sont en général ces espaces qui laissent traverser des courants d'air en continu. Si le logement est chauffé, mais cet air chauffé s'échappe par les portes de sorties ou par la cheminée inutilisées, le chauffage tourne pour rien.

Inutile de changer de porte si celle-ci présente un espace, il suffit de calfeutrer avec des joints autocollants et d'investir dans un chien de porte ou boudins de porte. Pour les fenêtres en simple vitrage qui créent une paroi froide, le mieux est de les changer en double vitrage. Toutefois, si le budget ne le permet pas, il existe des rideaux épais isolants thermiques pour réduire l'effet de froid. Concernant la cheminée inutilisée, il est préférable de fermer le foyer, notamment avec un insert, pour éviter que l'air chaud ne s'échappe.

4. Le thermostat lié au chauffage

Le thermostat lié au chauffage est une solution idéale pour faire des économies sur le chauffage. En effet, le thermostat règle automatiquement la température du logement pour adapter la consommation d'énergie en fonction des besoins et des habitudes du ménage.

Il existe trois types de thermostats :

  1. le thermostat électromécanique non programmable est le plus basique et le moins cher des thermostats pour chauffage. Il est équipé d'un boîtier avec une petite roue permettant aux consommateurs d'ajuster la température manuellement. Cela signifie qu'il est impossible de programmer d'avance le chauffage d'une pièce.
  2. le thermostat électronique programmable est équipé d'un écran digital indiquant la température ambiante ainsi que le taux d'humidité. Cet appareil permet de programmer différentes températures en fonction du moment de la journée, mais également des pièces.
  3. le thermostat connecté au chauffage est une version intelligente du thermostat programmable. Il donne la possibilité de piloter à distance la température de manière précise, d'automatiser le démarrage ou l'arrêt du chauffage, de détecter si une fenêtre est ouverte ou si le logement est inoccupé (même les absences imprévues et les départs précipités).

Pour rappel, le thermostat ne doit pas être installé en plein courant d'air, proche d'une source de chaleur ou en plein soleil. Il est recommandé de l'installer à l'abri d'une quelconque variation de température dans la pièce de vie principale à 1,50 mètre du sol minimum. De plus, un réglage astucieux du thermostat permet de réduire la facture d'énergie tous les mois puisque c'est le premier poste de dépenses énergétiques d'un ménage.

5. Le changement de fournisseur d'énergie

Certains fournisseurs d'énergie proposent des prix de l'abonnement et/ou des prix du kWh moins chers. Pour réaliser des économies de chauffage sur la facture d'énergie, il est possible de changer de fournisseur d'électricité ou changer de fournisseur de gaz. En effet, les contrats d'énergie pour les particuliers en France sont tous sans engagement, c'est-à-dire qu'ils sont résiliables à tout moment, sans frais et sans motif. Par ailleurs, le principe de réversibilité permet aux consommateurs de revenir au tarif bleu réglementé d'EDF s'ils le souhaitent. Il est possible de changer de fournisseur autant que possible.

En résumé, un changement de fournisseur c'est :

  • 100% gratuit ;
  • simple et facile ;
  • sans risque de coupure d'énergie ;
  • sans intervention technique ;
  • la même énergie quel que soit le fournisseur, puisqu'elle provient du même réseau :
  • sans engagement, donc résiliable, sans frais de pénalité à tout moment, sans motif ;

Économie sur le chauffage électrique

Retrouvez le Top 5 des offres d'électricité les moins chères actuellement pour une consommation annuelle de 5500 kWh en 6 kVA base.

⚡ Tableau comparatif des fournisseurs d'électricité les moins chers en option base en 2024
Fournisseurs d'électricité Offres d'électricité Prix de l'abonnement de l'électricité Prix du kWh de l'électricité Estimation de la facture d'électricité
Économies/Surcoûts*
OHM Énergie
OFFRE GIGA ECO
📊 Des prix indexés

——
Selectra Score : C
Avis clients : 3.9/5
166,85 €/an
10,4% plus cher que le tarif réglementé
0,1883 €/kWh
25,2% moins cher que le tarif réglementé
Budget par an
1202 €
——
333 €
d'économies*
Mint Énergie
OFFRE ONLINE & GREEN
🍃 Offre verte
🔐 Des prix bloqués

——
Selectra Score : B
Avis clients : 3.7/5
168,24 €/an
11,3% plus cher que le tarif réglementé
0,1883 €/kWh
25,2% moins cher que le tarif réglementé
Budget par an
1204 €
——
331 €
d'économies*
La Bellenergie
OFFRE PRUDENCE
🍃 Offre verte
🔐 Des prix bloqués

——
Selectra Score : A
Avis clients : 4/5
150,39 €/an
0,5% moins cher que le tarif réglementé
0,1924 €/kWh
23,5% moins cher que le tarif réglementé
Budget par an
1208 €
——
327 €
d'économies*
Alterna
OFFRE ÉLECTRICITÉ VERTE 100% FRANÇAISE
🍃 Offre verte
🔐 Des prix bloqués

——
Selectra Score : A
Avis clients : 2.6/5
165,58 €/an
9,5% plus cher que le tarif réglementé
0,1927 €/kWh
23,4% moins cher que le tarif réglementé
Budget par an
1226 €
——
309 €
d'économies*
La Bellenergie
OFFRE CONSTANCE
🍃 Offre verte
🔐 Des prix bloqués

——
Selectra Score : A
Avis clients : 4/5
174,32 €/an
15,3% plus cher que le tarif réglementé
0,1924 €/kWh
23,5% moins cher que le tarif réglementé
Budget par an
1232 €
——
303 €
d'économies*

Source : Selectra - référencement gratuit des offres d'électricité ouvertes à la souscription
Tarifs € TTC à jour du 18/06/2024. Budget calculé pour une consommation annuelle de 5500 kWh en option base (6 kVA)
*Pourcentage d'économies ou de surcoûts estimés par rapport au Tarif Réglementé d'électricité d'EDF (tarif de référence)
Voir méthodologie de calcul du Selectra score

Économie sur le chauffage au gaz

Le tableau comparatif suivant présente le Top 5 des offres d'électricité les moins chères actuellement pour une consommation annuelle de 12350 kWh en B1 à Montpellier!

🔥 Tableau comparatif des fournisseurs de gaz les moins chers en 2024
Fournisseurs de gaz Offres de gaz Prix de l'abonnement du gaz Prix du kWh du gaz Estimation de la facture de gaz
Économies/Surcoûts*
OHM Énergie
OFFRE ULTRA ECO GAZ
——
Selectra Score : C
Avis clients : 3.9/5
257,16 €/an
au même prix que le Prix Repère CRE
0,0783 €/kWh
12,8% moins cher que le Prix Repère CRE
Budget par an
——
1232 €
143 €
d'économies*
TotalEnergies
OFFRE SPÉCIALE GAZ
📊 Des prix indexés

——
Selectra Score : B
Avis clients : 3.3/5
257,18 €/an
au même prix que le Prix Repère CRE
0,0837 €/kWh
6,8% moins cher que le Prix Repère CRE
Budget par an
——
1299 €
76 €
d'économies*
Gaz de Bordeaux
OFFRE GAZ RÉF
📊 Des prix indexés

——
Selectra Score : B
Avis clients : 3.3/5
251,28 €/an
2,3% moins cher que le Prix Repère CRE
0,0876 €/kWh
2,4% moins cher que le Prix Repère CRE
Budget par an
——
1342 €
33 €
d'économies*
EDF
OFFRE AVANTAGE GAZ OPTIMISÉ
📊 Des prix indexés

——
Selectra Score : C
Avis clients : 1.8/5
238,32 €/an
7,3% moins cher que le Prix Repère CRE
0,0896 €/kWh
0,2% moins cher que le Prix Repère CRE
Budget par an
——
1354 €
21 €
d'économies*
Happ-e
OFFRE HAPP-E GAZ
📊 Des prix indexés

——
Selectra Score : B
Avis clients : 2.3/5
273,77 €/an
6,5% plus cher que le Prix Repère CRE
0,0877 €/kWh
2,3% moins cher que le Prix Repère CRE
Budget par an
——
1366 €
10 €
d'économies*

Source : Selectra - référencement gratuit des offres d'électricité ouvertes à la souscription
Tarifs € TTC à jour du 18/06/2024. Budget calculé pour une consommation annuelle de 12450 kWh (classe de consommation B1) .
*Pourcentages d'économies ou de surcoûts estimés par rapport au Prix Repère Gaz de la CRE (tarif de référence)
Voir méthodologie de calcul du Selectra score

6. Les volets comme boucliers thermiques

Les volets constituent une barrière thermique supplémentaire, car ce sont de bons isolants thermiques. Les températures baissent et l'humidité augmentent pendant la nuit. Il est donc préférable de fermer tous les volets du logement la nuit (et pas uniquement les chambre à coucher) pour conserver la chaleur au sein de la maison et éviter que le froid de l'extérieur ne s'infiltre dans l'habitation.

Fermer ses volets est aussi valable pour l'été en journée pour garder la fraîcheur et éviter qu'il ne fasse trop chaud dans la maison. Cela évite de faire tourner la climatisation à fond.

7. L'entretien annuel et la purge biannuelle du chauffage

Un bon entretien des équipements de chauffage permet d'allonger leur durée de vie, d'éviter une intoxication au monoxyde de carbone d'un appareil défectueux, mais surtout d'assurer un bon fonctionnement. En effet, un appareil de chauffage qui ne marche pas correctement est déficient et surconsomme, affectant ainsi la facture d'énergie.

  1. Entretenir les chaudières au fioul, gaz, à condensation, granules et bois une fois par an. Par ailleurs, l'entretien de ces appareils de chauffage par un professionnel est même obligatoire au niveau réglementaire. En revanche, celui des autres systèmes de chauffage est facultatif légalement, mais recommandé.
  2. Purger les radiateurs deux fois par an - avant et après la période de chauffe - consiste à désembouer et retirer l'air emmagasiné dans les tuyaux. Cela permet d'optimiser le rendement du radiateur, car la poussière absorbe la chaleur.
  3. Dépoussiérer les convecteurs régulièrement pour éviter l'obstruction et les odeurs de brulé. Il suffit de passer un coup de chiffon mouillé pour enlever les dépôts.

Ramoner les conduits de fumée et faire contrôler les conduits tubés par un professionnel est une aussi obligation légale.

8. Remplacer les appareils énergivores

Un ancien convecteur, aussi appelés grille-pain, mais aussi les radiateurs à panneaux rayonnants et les radiateurs d'appoints sont des appareils gourmands en énergie. L'idéal est de remplacer ces équipements de chauffage énergivores par des appareils à basse consommation, à inertie et plus performants. Pensez aussi aux chauffages alternatifs tels que le poêle à bois, à granulés, à pellets ou encore une pompe à chaleur.

9. Désencombrement autour du chauffage

Un appareil de chauffage encombré réduit la chaleur de bien se propager. Enlevez les meubles devant, au-dessus ou en dessous du radiateur et ne couvrez pas les radiateurs pour faire sécher un linge mouillé ! En encombrant le radiateur, la surface de chauffe diminue en perdant 10 % de son efficacité.

10. Des travaux d'isolation thermiques à envisager

Malgré toutes les astuces mentionnées précédemment, votre facture d'énergie ne baisse pas considérablement, il est fort possible que votre logement soit mal isolé. En effet, une mauvaise isolation entraine une grosse déperdition de chaleur. Votre logement n'est donc qu'une passoire thermique. Dans ce cas, il est conseillé de réaliser un audit énergétique et un diagnostic thermique par un professionnel qui fera un état des lieux de l'habitation, mais établira une liste de travaux d'isolation à effectuer. Parmi les travaux d'isolation, on retrouve :

  • l'isolation des combles et du toit constitue la plus grande déperdition de chaleur de manière générale.
  • l'isolation des fenêtres du simple vitrage en remplaçant par du double vitrage renforcée ou du triple vitrage est conseillée.
  • l'isolation des murs intérieurs se fait en vérifiant prioritairement que les panneaux isolants ne sont pas en contact avec l'eau ou l'humidité.
  • l'isolation thermique extérieure (ITE) est une enveloppe isolante autour du bâti pour avoir une meilleure résistante à l'humidité et limiter les ponts thermiques. En général, les ménages ayant recours à une ITE en profite pour améliorer l'esthétique de la maison (bardage bois, pierre, enduit imitation pierre, etc.).
  • l'isolation du sol constitue la partie la plus faible des déperditions. Toutefois, rajouter une couche thermique au sol permet de diminuer entre 7 % et 10 % des déperditions de chaleur. 

À noter qu'il existe des aides de l'État pour les travaux de rénovation énergétique d'isolation telles que MaPrimeRenov, "Coup de Pouce Isolation" l'éco Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ).

En savoir plus sur les consommations d'énergie

 
 

Plus d'informations ?

Je vous réponds

À votre écoute !

Un conseiller Kelwatt by Selectra est disponible gratuitement :

09 75 18 41 65
Numéro non surtaxé
lundi-vendredi 7h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h


Un prix du kWh TTC 23,5% moins cher
avec La Bellenergie par rapport au tarif réglementé

En savoir plus Souscrire en ligne