Quelle chaudière choisir ? Modèles, rapport qualité / prix, rendement

Obtenir un devis pour un entretien de chaudière avec Engie Infos souscription Engie Home Services ☎️ 09 74 59 45 52 (lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Souscription en ligne

chaudière ronde

Lors de la construction d'un logement neuf ou le remplacement de son ancienne chaudière, il est important de bien choisir le modèle, la marque et le fabricant de sa chaudière. Mais comment choisir sa chaudière en fonction de ses besoins en termes de rapport qualité / prix ? La tâche est difficile, mais Kelwatt tente de vous aider.

Qu'est-ce qu'une chaudière ?

Une chaudière par définition est une chauffage central ayant pour fonction de chauffer tout une surface de logement. En tant que chauffage économique, cet appareil thermique peut également être générateur de vapeur, mais généralement pour une utilisation industrielle.

La chaudière peut avoir une unique fonction de chauffage seul pour réchauffer l'habitation. Cependant, elle peut parfois produire de l'eau chaude sanitaire (ECS) et répondre au besoin d'eau chaude de l'ensemble des occupants de l'habitat, c'est-à-dire douche, lavabo, machine à laver, évier, lave-vaisselle, etc.).

En plus, des différentes marques et fabricants variés, il existe différents modèles en fonction de la source d'énergie utilisée pour chauffer tels que le gaz, le bois, le fouil, le charbon ou encore les déchets. En fonction de la technologie utilisée, la chaudière peut être une chaudière traditionnelle, à condensation ou encore à basse température.

Comment entretenir sa chaudière ?(lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
☎️09 74 59 45 52 OU Demander un rappel gratuit

Chaudière installée au mur ou posée au sol ?

Il y a deux façons d'installer sa chaudière : sur un mur ou au sol.

Chaudière murale

chaudière murale

Une chaudière murale comme son nom l'indique s'installe contre un mur (dans la cuisine ou la salle d'eau par exemple). Elles conviennent aux petites surfaces tels que les appartements ou les petites maisons.

Une chaudière murale a l'avantage d'être plus compacte et légères. Parmi elles, il y a les chaudières électriques ou à combustibles liquides telles que les chaudières à gaz ou fioul.

Chaudière au sol

Quant à la chaudière positionnée au sol, elle peut être reliée à un ballon d'eau chaude sanitaire. Le volume de ces chaudières posées au sol est plus grand pour plus de puissances que les chaudières murales. Généralement, elles sont destinées pour les grandes maisons individuelles.

A l'inverse, les chaudière à poser pèsent lourd et sont volumineuses. C'est le cas de toutes les chaudières, hors chaudière électrique généralement murale.

Quelles différences entre la chaudière, le cumulus (ballon d'eau chaude) et le chauffe-eau ?

Comme expliqué précédemment, la chaudière a pour fonction principal de créer de la chaleur à travers un fluide caloporteur (plus souvent de l'eau) destinée à réchauffer un logement. En cas d'utilisation d'eau chaude pour les besoins sanitaires, l'eau cchaude peut être produite de 2 façons :

  1. en immédiat ;
  2. en accumulation, accompagné d'une chauffe-eau ou d'un cumulus, communément appelé ballon d'eau chaude.

Comme son nom l'indique, le chauffe-eau est destiné à chauffer l'eau soit pour l'eau chaude sanitaire soit pour le chauffage. 

Comment fonctionne une chaudière ? 

sceptique homme question

Les composantes d'une chaudière

Une chaudière est composée de différents éléments :

  1. un brûleur afin que le combustible puisse s'enfammer
  2. une génératrice
  3. un foyer ou aussi connu sous le nom de chambre à combustion est la partie où le combustible est brulé
  4. un ensemble de tuyaux entrants pour le départ d'eau et sortants pour le retour d'eauun tuyau d'évacuation des fumées rejetées

Les multiples types de chaudière en fonction des sources de chaleur : combustible ou non

La chaudière chauffe l'eau à entre 40 et 90 degrés pour produire de la chaleur. Cette source de chaleur (énergie thermique) est transformée en un fluide porte-chaleur (caloporteur) qui est diffusée dans un réseau de radiateurs à eau chaude ou un plancher chauffant. L'énergie thermique est produite par la combustion de différents ressources. Voici la liste de combustibles qui brulent dans la chambre de combustion aussi appelé foyer :

La source de chaleur peut également émaner d'un autre fluide, c'est le cas pour :

  • les chaudières de récupération sur gaz de combustion
  • les chaudières nucléaires avec chaleur du circuit primaire
  • les chaudières de récupération sur gaz de procédés chimiques
  • les chaudières électriques

Les divers états de l'eau porte-chaleur / caloporteur

Le fluide caloporteur transformée, généralement de l'eau, transporte la chaleur entre au minimum deux sources de température. À l'intérieur même de la chaudière, l'eau caloporteur peut être soit :

  1. chauffé et reste en état liquide ;
  2. chauffé et aussi vaporisé ;
  3. chauffé, vaporisé et ensuite surchauffé et passe à un état gazeux.

Plusieurs technologies de chaudière

Les chaudières sont différentes en fonction de la technologie dotée, c'est-à-dire en fonction du système d'évacuation des fumées que ce soit pour l'apport d'air ou le rejet de la combustion. Voici les différentes façons d'évacuer les fumées rejetées.

  • Conduit de cheminée
  • VMC
  • à ventouse

De là, quatre chaudières se distinguent en fonction de leur technologie :

  1. Chaudière classique
  2. Chaudière à condensation
  3. Chaudière à basse température
  4. Chaudière à ventouse

Quelle est la différence entre les technologies de chaudière ?

Tableau comparatif des différents types de chauffage

Il existe plusieurs types de chauffage présentant chacun un investissement différent. En fonction de l'énergie utilisé pour chauffer, les avantages et les inconvénients ne sont pas les mêmes non plus. Quels sont les points forts et les points faibles de ces chaudières ?

Comparatif des différents modes de chauffage
Energies Types de chauffage Puissance Prix d'achat Avantages Inconvénients
Electricité Chaudière électrique 6 - 12 kW 900 - 6000 €  Installation rapide
 Bon marché
  Bon confort thermique
 Cher
 Pas écologique Energivore
À résistance
Gaz naturel Chaudière à gaz naturel 15 kW - 1000 kW 2000 - 3500 €  Bon marché
 Peu encombrant
 Adaptation facile pour les différentes chaudières (à condensation, radiateurs, sols chauffants)
 Entretien abordable Répond aux besoins de chauffage et en eau chaude
 Utilisation simple Pas de stockage
 Energie polluante
 Raccordement au gaz à effectuer
 Prix du gaz peut augmenter d'une année à l'autre
Chaudière à condensation 5 kW - 25 kW 4000 - 7000 €
Fioul / fuel Chaudière à fioul 15 kW - 1000 kW 2500 - 3500 €  Moins encombrant et plus facile d'installation que les modèles de chauffage au fioul précédent
 Grande capacitié de chauffage pour les habitats de grandes surfaces 
 Energie fossile très polluante
 Prix du fioul très indstable : le coût du fioul varie en fonction du cours du pétrole
 Besoin d'un système de stockage (citerne)
Solaire Chauffe-eau solliare à accumulation 10 - 20 m2 2000 - 6000 €  Energie renouvelable non polluante
 Compatible avec un Système de Chauffage Combine (SCC) afin de répondre aux besoin de chauffage et d'eau chaude
 Investissement très élevé
 Besoin de combiner avec un autre système de chauffage en cas d'ensolleillement faible pendant l'hiver
Géothermie - aérothermie Pompe à chaleur 5 kW - 20 kW 6000 - 23000 €  Système de redistribution de l'énergie (sol pour la géothermie et air pour aérothermie)
 Pas de stockage
 Pas de raccordement à faire
 Ecologique
 Economique
 Répond au besoin de chauffage, d'eau chaude et de raffraichissement en été
 Investissement important
 Réservé pour les constructions neuves et habitats de grande surface
 Besoin d'appoint en cas de température très basse
Bois en granulés Chaudière à granulés 15 kW - 1000 kW 10000 - 15000 €  Programmation possible
 Rendement moyen de 90%
 Ecologique
 Investissement élevé
 Bruit
 Fiabilité (en cas de coupure d'électricité, la pôele à granule ne fonctionne plus)
 Stockage du pellet
 Entretien cher par rapport aux bûches
 Besoin de stockage pour les sacs de pellet (1 sac = 15 kg environ)
Bois en buches ou en briquette Cheminée ouverte 10 kW - 100 kW 1000 - 8000 €  Energie renouvelable propre
 Faible consommation et coût du combustible (économique)
 Amortissable en moins de 10 ans
 Simple d'utilisation
 Economie d'énergie faible à cause de la fumée liée à la combustion du bois
 Faible autonomie
 Besoin de stockage
 Approvisionnement régulier
Insert, foyer fermé avec récupérateur 80 kW - 300 kW 2000 - 6000 €
Poêle traditionnel 5 kW - 20 kW 500 - 5000 €

Chaudière classique, appelée traditionnelle ou encore standard

L'énergie termique d'une chaudière classique se perd par la fumée dégagée. La fumée contenant de l'eau provient d'un procédé chimique lié à la combustion. Les fumées rejetées et les vapeurs d'eau produites à partir des combustibles partent dans l'atmosphère et ne sont pas réutilisées. Avec une chaudière traditionnelle bien installée et réglée, seuls la valeur d'eau et le CO2 sont produits par le combustible, à condition que celui-ci ne renferme que de l'hydrogène et du carbone. 

Même si ces chaudières classiques chauffent rapidement une habitation, elles sont énergivores. À titre d'exemples, la chaudière gaz standard est une chaudière à haute température chauffant entre 60 et 80 degrés.

Chaudière à condensation

chaudière

Une chaudière à condensation est également appelée chaudière à haute performance une chaudière qui permet de bénéficier du changement d'état (chaleur latente) de la vapeur d'eau récupérée sur le retour d'eau chauffée pour le chauffage. En général, la chaudière à condensation a le meilleur rendement (supérieur à 100% et en moyenne 105%).

En effet, l'énergie sortante par les fumées (produite par une eau chauffée à 90 degrés) est récupérée en la refroifrissant pour créer et condenser la vapeur d'eau. Les fumées rejetées sont réintégrées dans un sol chauffant ou un circuit de radiateurs à eau chaude. Ce type de chaudière n'a pas besoin de conduit de cheminée tubé, tout comme le fonctionnement des chaudières à ventouse.

Ces chaudières à condensation sont estimées plus respectueuses de l'environnement car moins polluantes pour l'atmosphère. Les économies estimées d'une chaudière à condensation par rapport à une modèle classique sont comprises entre 20 et 30%.

Chaudière à base température 

Les chaudières à basse température sont également appelées chaudières ouvertes ou encore atmosphériques. À l'opposé des chaudières standards qui chauffent l'eau à 70 degrés, les appareils à basse température, comme son nom l'indique, ne chauffent pas l'eau à une température élevée. L'eau chauffée est à moins de 50 degrés. Le rendement est important lorsque la fumée est la moins chaude possible. C'est un modèle plus économique car moins énergivore par rapport aux chaudières classique. Lest économies moyennes escomptées sont de l'ordre de 10 à 20%.

Les chaudières ouvertes existent en trois matérieux différents : aluminium, acier et fonte. Les appareils en fonte sont plus robustes mais plus onéreux que les chaudières en aluminium et en acier. 

Ce type de chaudière peut désormais être posé sur les conduits VMC. Ces chaudières à basse température ont la possibilité d'être posées sur les conduits de cheminée, à condition qu'un tubage du conduit soit prévu pour évacuer les fumées, aérer et ventiler. À noter que les chaudières à basse température peuvent également être à ventouse.

Ces chaudières sont adaptées pour les studios ou appartements à petite surface. Il est important de bien isoler son logement si vous choisissez une chaudière en fonte pour ne pas alourdir votre facture d'énergie (électricite et/ou gaz).

Chaudière à ventouse

Les chaudières à ventouse sont aussi connues sous le nom de chaudière étanches ou chaudières fermées. Elles ne nécessitent ni de conduits de cheminée pour évacuer le gaz ni d'áeration ou de ventilation. En effet, la fumée s'évacue par une sortie ventouse qui se présente sous la forme d'un tuyau dédié et relié à l'extérieur.

Le système de la chaudière étanche n'ayant pas besoin de conduit de cheminée, elle est facile à installer. Elle est à priviléfier si une habitation n'a pas de tubage de cheminée.

Panne de gaz naturel ? Vous avez une panne sur le réseau de gaz naturel ? Appelez le gestionnaire de réseau de gaz GRDF pour un dépannage au ☎ 09 75 18 41 65.

Comment bien choisir sa chaudière ?

chaudière choix

Différents critères sont à tenir compte lors du choix de la chaudière. En effet, le choix de la chaudière ne sera pas le même pour un appartement que pour une maison ou encore pour un logement principale que pour une habitation secondaire. Voici une liste de critères de choix non exhaustive pour la chaudière :

  • la type du logement : maison ou appartement
  • la nature du logement : résidence principale ou secondaire
  • la surface en m2 du logement
  • l'année de construction de l'habitat
  • la localisation géographique
  • le nombre de salles de bains
  • le nombre de salles d'eau
  • l'isolation de l'habitat
  • le prix et le rendement : en fonction du combustible choisi, de la technologie et du matériau de la chaudière
  • Est-ce uniquement pour le chauffage ? Ou pour le chauffage et l'eau chaude ?
  • Mural ou à poser ?

Indispensable d'isoler son logement

Il est important de faire un état des lieux sur l'isolation du logement. En effet, il serait inutile d'investir dans une chaudière de compétition si le logement est mal isolé. C'est comme si quelqu'un souhaitait mettre de l'eau dans une passoire... La facture de l'énergie consommée pour chauffer le logement peu isolé sera très salée. Que ce soit une isoliation de l'intérieur ou de l'extérieur, il est important de vérifier différents points :

Les ponts thermiques à checker en matières d'isolation
Maison individuelle Appartement
 Murs extérieurs
 Toiture avec les combles habitables ou perdus isolés
 Vitres (double ou triple vitrage)
 Murs extérieurs par une isolation intérieure
 Sols (attention aux ponts thermiques via les murs porteurs)
 Vitres 

Quelle énergie choisir ? 

Il existe différentes sources d'énergie pour chauffer un logement avec un chauffage : électricité, énergies fossiles, énergies végétales ou encore la géothermie.

  • Electricité : issue de ressources renouvelables et dite verte (éolienne, solaire, hydraulique), fossiles (gaz, pétrole, charbon) ou nucléaire ;
  • Energies fossiles : le charbon (parmi les combusibles les plus polluants et rares), fioul, butane, propale, GPL, gaz naturel, pétrole désaromatisé pour les poêles ;
  • Energies végétales : le bois (sous différentes forme comme les buches, granulés, copeaux, plaquettes) ou les aliments déclassés (comme l'avoine ou encore le blé) ;
  • Géothermie : avec les pompes à chaleur
  • Quelle est la checklist pour un bon choix de chaudière ?
  • Si aucun conduit de cheminé tubée n'est présent dans le logement, il est préférable d'évacuer la fumée par une système de ventouse ;
  • Si le budget est conséquent, la chaudière à condensation est celle qui présente le rendement le plus élevé ;
  • Si l'environnement est un critère important, la chaudière bois à bûches ou granulés est à privilégier ;
  • Pour une utilisation confortable et économique, la chaudière avec production d'eau chaude à accumulation est la meilleure technologie ;
  • Pour une consommation optimisée des combustibles, la chaudière à haute rendement est l'idéal ;
  • Si le volume de la pièce est faible, la chaudière électrique peut faire l'affaire ;
  • Attention à ne pas sur-chauffer ou sous-chauffer son logement avec une chaudière trop grande ou trop petite.

Comment calculer la puissance de chauffe d'une chaudière ? 

calculatrice puissance chauffe chaudière

Pour calculer la puissance de chauffe d'une chaudière en kilowatt (kW), il faut tenir compte des éléments suivants :

  1. le coeffcicient de consommation énergétique (coeff) : 2 pour une isolation non optimale et 1.6 pour une bonne isolation ;
  2. la température espérée en degré celsius (°C) ;
  3. l'indice de température extérieur (ITE) : 7 pour le sud, 9 pour le centre, 12 pour le nord et 15 en altitude (montagne) en France ;
  4. le volume du logement en m3 (volume) : il faut multiplier la surface en m2 par la hauteur sous plafond ;
  5. la déperdition énergétique (DE) : équivaut à 1.3.

La formule de calcul de la puissance de chaudière est la suivante :

[coeff x (°C + ITE) x volume] x DE = puissance de chauffe d'une chaudière

Exemple de calcul :

La température souhaitée est de 24°C pour un logement bien isolé de 150 m2 d'une hauteur de plafond standard de 2.5 m et situé à Montpellier (sud de la France)

  • coeff de consommation de l'énergie : 1.6 car l'isolation est bonne ;
  • température souhaité : 24°C ;
  • ITE : 7 pour le sud de la France ;
  • volume du logement en m3 : surface en m2 x hauteur sous plafond = 150 x 2,5 = 375 m3 ;
  • déperdition énergétique : 1.3.
[1.6 x (24 + 7) x 375] x 1.3 = 24180 W soit 24 kW

Il faut que la puissance de la chaudière soit à 24 kW. Si l'utilisation de la chaudière sert aussi pour la production d'eau chaude, il faudra revoir la puissance à la hausse. Par ailleurs, en fonction du nombre de personne présente dans le foyer, il faudra rajouter 2,5 kWh par personne sur la puissance de chaudière pour le chauffage seul.

Comment bénéficier du Crédit d'Impôt Transition Energétique ?

paperasse adminstrative

Le gouvernement par le biais de l'Agence de l'environnement et de la maitrise d'énergie (ADEME) a lancé un dispositif d'aide appelé CITE (Crédit d'Impôt Transition Energétique). L'ambition est d'encourager les ménages à installer des appareils de chauffage à fort rendement : performances énergétiques élevées et respecteuses de l'environnement.

Cette aide prend sous forme d'un abattement sur le revenu fiscale d'environ 30% du montant des dépenses soumises aux conditions d'éligibilité du CITE. Quelles sont donc ces conditions ?

  • chaudière éligible ;
  • être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit ;
  • résidence principale ;
  • installation à faire par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

D'autres aides pour remplacer sa chaudière ?En plus du crédit d'impôt pour la transition énergétique, il existe plusieurs aides et subventions permettant de réduire son investissement de départ en cas de changement de chaudière plus performantes et respectueuse de l'environnement. Parmi elles, il y a l'éco prêt à taux zéro (éco-PTZ), la TVA réduite à 5,5% au lieu de 20%, l'exonération de la taxe foncière pour une durée de 5 ans, les aides de l'ANAH ou encore la Prime Energie.

Mis à jour le
 

Autres articles sur le même sujet :