Bilan Carbone Entreprise : comment calculer l'empreinte carbone ?

Estimer et réduire l'empreinte écologique de son entreprise ! 🌎Contacter le pôle pro de Selectra pour dresser sa comptabilité carbone et compenser ses émissions 🌻
☎️ 09 71 07 17 15 (Selectra - ouvert actuellement)
Demander un rappel gratuit

Un devis gratuit en ligne pour une solution verte ? C'est possible ! Avec Selectra, il est possible d'obtenir un devis gratuit en ligne. Nos experts proposent des solutions sur-mesure pour les petits professionnels et grandes entreprises afin de diminuer leur facture et leur empreinte carbone.
Devis en ligne

header bilan carbone

Allier réduction de son impact environnemental avec rentabilité de son activité est un challenge parfois complexe à relever pour une entreprise. Pourtant, la plupart des professionnels ont amorcé une stratégie de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, à l’instar de tous les acteurs du marché, gouvernements et particuliers. Dans cette optique, les entreprises réalisent ce qu’on appelle un bilan carbone. Cet outil leur permet d’analyser et de mieux comprendre leurs dépenses énergétiques, de les adapter et d'adopter un comportement éco-responsable.


  • L'essentiel
  • Les problématiques de développement durable représentent des enjeux forts pour l’ensemble des acteurs : gouvernements, professionnels et particuliers ;
  • Pour participer au développement d’une économie plus responsable, les entreprises se doivent de maîtriser leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) ;
  • Dans le cadre de leur stratégie de réduction de leurs émissions de GES, les entreprises peuvent (ou doivent pour certaines) réaliser un bilan carbone ;
  • Réaliser un bilan carbone peut se révéler être une mission complexe, les professionnels peuvent alors décider d’être accompagnés par un prestataire externe ;
  • Selectra propose aux entreprises de réaliser leur bilan d’émissions de GES. Pour cela, il suffit de composer le 09 74 59 19 51 (rappel gratuit).

Qu'est-ce qu'un bilan carbone ?

  1. Contexte et enjeux politiques
  2. Un engagement fort de tous les acteurs
  3. Définition du Bilan Carbone
  4. Les gaz comptabilisés dans le Bilan Carbone Entreprise
  5. Les postes d’émissions considérés

Contexte et enjeux politiques

La Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) a introduit ce qu’on appelle la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC). Il s’agit d’une feuille de route qui indique les orientations à suivre en France pour réduire de façon considérable les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050. Cette stratégie a deux ambitions principales :

  • Atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 ;
  • Réduire l’empreinte carbone de la consommation des français.

Que signifie la neutralité carbone ? La neutralité carbone, appelée aussi Zéro émissions nettes (Zen), représente un état d’équilibre, sur une zone donnée, entre les émissions de gaz à effet de serre et leur retrait de l’atmosphère. La différence entre les gaz émis et extraits doit alors être égale à 0.

Un engagement fort de tous les acteurs

Pour parvenir à atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la SNBC, tous les acteurs doivent participer à son développement, particuliers comme professionnels. Réaliser un bilan carbone fait partie des actions à mener en ce sens pour une entreprise.

Définition du Bilan Carbone®

transition-energetique-bilan-carbone

Le Bilan Carbone® est un outil de diagnostic développé par l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) qui permet d’analyser les émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre des professionnels et des particuliers.

Concernant les entreprises, il prend en considération l'ensemble du cycle de vie des produits et des services proposés. Cette méthode se base à la fois sur certains gaz spécifiques mais également sur des postes d’émissions en particulier.

Les gaz comptabilisés dans le Bilan Carbone Entreprise

6 gaz au total sont retenus pour le calcul du Bilan Carbone®, il s’agit du :

  • Dioxyde de carbone (CO2) : un des principaux gaz à effet de serre. Il est dû essentiellement à la combustion des énergies fossiles, à l’agriculture et à l’élevage intensifs ainsi qu’à la déforestation ;
  • Protoxyde d'azote : il est souvent utilisé dans l’agriculture industrielle ;
  • Méthane : il est le produit de l’élevage des ruminants et des bovins, mais aussi des exploitations minières et pétrolières, de l’agriculture du riz et des décharges d’ordure ;
  • Hydrofluorocarbure : particulièrement utilisé dans les industries du froid et de l’automobile ;
  • Hexafluorure de soufre : son usage se fait principalement en médecine et dans les industries ;
  • Perfluorocarbure (ou hydrocarbure perfluoré) : est essentiellement utilisé dans les climatiseurs, les systèmes de réfrigération et les extincteurs.

Bon à savoir : Le CO2 est le gaz le plus répandu, c’est pour cela qu'il sert de référence lorsqu’on évoque les données du Bilan Carbone®.

Les postes d’émissions considérés

Le bilan carbone d’une entreprise s’intéresse également à des postes d’émissions de GES bien spécifiques :

  • L'énergie liée aux consommations directes de l'activité (par exemple : les kilowatts consommés) ;
  • L'énergie nécessaire à l'utilisation d'un service ou d’un produit ;
  • Les éléments du processus de production qui représentent les quantités achetées (le volume, le montant en euros…) ;
  • Le fret : le poids, les distances et les modes de transport de marchandises ;
  • Les déplacements : mode de transport, distances parcourues.

Toutes ces données une fois agrégées permettent de définir un coefficient qui convertit ces data en kilos ou tonnes équivalent CO2.

Pour quelle raison calculer son empreinte carbone entreprise ?

Souscrire une offre d'électricité verte Pour toute question relative à l'énergie verte ou pour souscrire directement une offre d'électricité verte pour les pros, appeler le :
☎️ 09 71 07 17 15
Rappel gratuit

Répondre à une obligation réglementaire

Depuis 2011, le Bilan Carbone® est devenu obligatoire pour certains acteurs sur le marché. C’est le cas notamment pour :

  • Les entreprises de plus de 500 salariés en France (ou 250 salariés dans les DOM) ;
  • Les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants ;
  • Les établissements publics et services d’État de plus de 250 agents.

Bon à savoir : La peine encourue pour manquement à la réalisation du bilan carbone s’élève à 1500 € maximum depuis le 1er janvier 2016.

Mettre en valeur sa stratégie de RSE

Le Bilan Carbone® est devenu une marque déposée qui vient s’inscrire dans une démarche de réduction de l’impact environnemental des entreprises. Aujourd’hui, ces dernières valorisent même leur bilan carbone dans le cadre de leur stratégie de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE).

bilan-carbone-energie-renouvelable

Réduire son impact environnemental

En calculant son empreinte carbone, l’entreprise peut prendre conscience de sa consommation et de son impact sur l’environnement. Ces éléments peuvent lui servir de base pour mettre en place des actions afin de participer, elle aussi, au développement d’une économie plus responsable.

Comment faire son bilan carbone entreprise ?

Deux options s’offrent à une entreprise qui souhaite (ou doit) réaliser son bilan carbone : le faire en interne ou externaliser la démarche.

Réaliser un bilan carbone en interne

Il est tout à fait possible pour une entreprise de réaliser elle-même son bilan carbone. Cela dit, cela nécessite une formation dispensée par l’Association Bilan Carbone.

Réaliser un bilan carbone en externe

Pour les professionnels qui ne souhaitent pas réaliser en interne leur bilan carbone, il est possible de faire appel à un prestataire externe qui s’en chargera.

Faire appel à un prestataire Selectra propose un service dédié à l’accompagnement des entreprises qui souhaitent externaliser la réalisation de leur bilan d’émissions de GES. Pour cela, il suffit d’appeler le 09 74 59 19 51 ou de demander à être rappelé gratuitement.

FAQ

Quelles sont les méthodes de calcul ADEME ?

Plusieurs méthodes de calcul des émissions de GES sont aujourd’hui disponibles. Au nombre de 4, elles s’adaptent au profil des entreprises concernées.

Les méthodes de calcul des émissions de GES
Méthode Origine Spécificités
Méthode réglementaire
  • France ;
  • Article 75 de la Loi ENE ;
  • Date de mise en vigueur : 2011.
  • Méthode imposée aux entreprises de plus de 500 salariés en France ou 250 dans les DOM, aux collectivités de plus de 50 000 habitants ; aux établissements publics et services d’État ayant plus de 250 agents ;
  • Créée dans le cadre des travaux du pôle de coordination nationale sur les bilans d’émissions de gaz à effet de serre ;
  • S’inspire également de référentiels existants sur le plan international.
ISO 14064-1
  • Norme internationale ISO ;
  • Date de mise en vigueur : 2006 (en cours de révision).
  • Spécifie les exigences et les principes pour la quantification des rapports sur les émissions et suppressions des GES à destination des organisations ;
  • Accompagne les organisations dans l’application de la norme ISO 14064-1.
Bilan Carbone®
  • France ;
  • Association Bilan Carbone ;
  • Date de mise en vigueur : 2004.
  • Méthode publiée par l’ADEME, coordonnée et diffusée par l’Association Bilan Carbone ;
  • Prend en compte l’ensemble des GES définis par le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat).
GHG Protocol
  • USA ;
  • Développée par le WBCSD (World Business Council for Sustainable Development) et WRI (World Resources Institutes) ;
  • Date de mise en vigueur : 1998.
  • Développée en partenariat avec des entreprises, ONG et représentants d’états ;
  • Elle a servi de base à l’élaboration de l’ISO 14064-1 ;
  • Précise notamment les postes potentiels d’émissions indirectes de GES d’une entreprise.

Le saviez-vous ? Depuis sa création en 2011, l’Association Bilan Carbone (ABC) participe à la lutte contre le changement climatique. Dans cette optique, l’organisme met à disposition des organisations les bonnes pratiques et les solutions pour réussir leur transition énergétique. C’est l’ABC qui se charge de développer et de diffuser la méthodologie Bilan Carbone®.

Comment réduire mon empreinte carbone en tant qu’entreprise ?

Une prise de conscience collective

Les problématiques de développement durable sont au cœur des préoccupations. Aujourd’hui, les entreprises doivent les prendre en compte dans leurs activités et mettre en place des actions visant à réduire leur empreinte carbone pour participer, elles aussi, à développer une économie plus responsable.

Une action complexe à mettre en œuvre

Lorsqu’une entreprise décide de réduire son empreinte carbone, elle se lance souvent dans un processus long et complexe. Voici une liste d’actions, non-exhaustive, qu’elle peut alors mettre en place dans cet objectif :

  • Réaliser un audit pour évaluer les actions à mettre en œuvre ;
  • Rendre ses bâtiments écoresponsables ;
  • Investir dans l’autoconsommation photovoltaïque avec des fournisseurs comme Urban Solar Energy ;
  • Limiter son impact lié au transport de marchandises en s’associant par exemple avec d’autres entreprises pour mutualiser les moyens de transport ;
  • Changer de fournisseur (Vattenfall, Engie Pro) ou d’offre de gaz ou d’électricité et s’orienter vers une solution d’énergie verte ;
  • Utiliser des matériaux recyclables au sein de l’entreprise ;
  • Mieux gérer sa politique de déchets.

Les bonnes pratiques préconisées par l’ADEME

C’est dans un contexte de prise de conscience générale de l’importance de la compensation carbone que l’ADEME présente également 5 bonnes pratiques pour y parvenir :

  • Règle 1 : Faire un bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES), de ses réductions et de ses compensations (avec des Garanties d'Origine par exemple) et le rendre public ;
  • Règle 2 : Opter pour des projets de compensation labelisés ;
  • Règle 3 : Choisir des projets qui présentent des approches de développement durable ;
  • Règle 4 : Trouver le juste équilibre entre les projets soutenus en France et ceux soutenus à l’international ;
  • Règle 5 : Communiquer de façon responsable.

L’ADEME propose-t-elle des aides financières aux entreprises ?

L’ADEME accompagne les entreprises dans leur transition énergétique en finançant certains projets. Ainsi, l’organisme intervient principalement sur :

  • Des projets de recherche & développement et d’innovation à travers le programme Thèses, le Programme d’investissements d’avenir (PIA) et les programmes de recherche ;
  • Le diagnostic, l’audit et l’étude de faisabilité pour les projets de performance énergétique (développement de réseaux de chaleur, intégration d’énergies renouvelables, gestion des déchets…)
Mis à jour le

Autres articles sur le même sujet :