Découvrir le plancher chauffant
Le plancher chauffant est un système de chauffage discret et homogène qui offre une chaleur agréable et un confort thermique optimal en diffusant la chaleur de manière uniforme dans toute la pièce.

Plancher chauffant : tout sur ce système de chauffage au sol

Mis à jour le
minutes de lecture

Le plancher chauffant est un mode de chauffage économique, offrant un bon confort et totalement invisible. Sa technologie a été améliorée afin d’éviter la sensation de jambes lourdes que donnait le chauffage au sol à ses débuts. Le système fonctionnant désormais à basse température, ce reproche n’est plus d’actualité. Aujourd’hui, 5 millions de foyers français en sont équipés. Ce guide présente les différents types de planchers chauffants, tous leurs avantages et inconvénients dans cet article dédié.

L'essentiel à retenir sur le plancher chauffant

  • Le plancher chauffant est un système de chauffage discret et homogène qui offre une chaleur agréable et un confort thermique optimal en diffusant la chaleur de manière uniforme dans toute la pièce.
  • Deux principaux types de planchers chauffants se distinguent :
    • hydraulique : chauffé par de l'eau chaude circulant dans des tubes encastrés dans le sol
    • électrique : utilisant des câbles chauffants ou des films chauffants sous le revêtement de sol
  • Le plancher chauffant peut présenter des avantages tels qu'une répartition homogène de la chaleur, un gain d'espace en éliminant les radiateurs, une meilleure efficacité énergétique.
  • Le prix élevé de départ d'un plancher chauffant fait partie des inconvénients au même titre que l'installation nécessite l'intervention d'un professionnel, la complexité de la mise en place pour les logements à rénover, l'entretien doit se faire régulièrement et la réparation nécessite de retirer une partie du revêtement du sol pour accéder aux tuyaux.

Comment fonctionne un plancher chauffant ?

Le plancher chauffant permet de gagner de la place dans son habitation et n’affecte pas l’agencement des pièces, contrairement aux radiateurs qui sont fixés aux murs. De plus, il offre aujourd’hui un excellent confort en diffusant la chaleur de façon homogène dans le logement.

De nos jours, le plancher chauffant fonctionne à basse température, de 25 à 30 °C (contre 50 à 65 °C il y a une trentaine d'années), qu’il soit électrique ou hydraulique. Concrètement, ce système fonctionne grâce à un émetteur de chaleur recouvrant toute la surface du sol. Il est posé sur un isolant et recouvert d’une chape de béton, puis d’un revêtement. La chaleur peut alors se diffuser uniformément en réchauffant l’air ambiant.

Le plancher chauffant est donc un émetteur de chaleur répartie. En cela, il se distingue encore des radiateurs qui la diffusent localement.

Plancher chauffant hydraulique

L’émetteur de chaleur varie selon l’énergie utilisée pour alimenter ce système :

  • pour le plancher chauffant électrique : un réseau de câbles est composé de résistances électriques ;
  • pour le plancher chauffant hydraulique : des tubes hydrauliques dans lesquels circule de l'eau chaude. 

Température du plancher chauffant : quelles sont les normes ? Selon les normes françaises, la température des fluides circulant dans le réseau du plancher chauffant ne peut pas dépasser 50 °C. Au sol, la température peut aller jusqu'à 28 °C.

Réduire sa facture de chauffage 🔥 09 75 18 41 65 Rappel gratuit
(Kelwatt - ouvert actuellement)

Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h)
comparateur energie selectra

Demandez un comparatif gratuit adapté à votre consommation énergétique avec le comparateur Kelwatt !

Quels sont les différents types de planchers chauffants ?

  1. Plancher chauffant électrique
  2. Plancher chauffant hydraulique
  3. Plancher chauffant rafraîchissant

Plancher chauffant électrique

Le plancher chauffant électrique est un mode de chauffage très efficace fonctionnant, comme son nom l'indique, à l’électricité. Par rapport, aux convecteurs connus pour être très énergivores, le chauffage au sol est économique. Il offre, en effet, un bien meilleur confort thermique qui permet de ne pas chauffer plus que nécessaire.

Le plancher chauffant électrique peut diffuser la chaleur :

  • par rayonnement : il est d’ailleurs parfois appelé « plancher rayonnant électrique » ou PRE ;
  • par accumulation : le cycle de chauffe et celui de diffusion de la chaleur sont décalés. L’appareil peut alors consommer de l’électricité la nuit, sur les heures creuses, afin de profiter d’un prix du kWh avantageux. Les matériaux accumulateurs qui le composent stockent les calories afin de diffuser la chaleur dans le logement durant la journée, même si le plancher chauffant est éteint. Cette capacité d’inertie fait de ce type de chauffage au sol le plus économique parmi ceux fonctionnant à l’électricité.

Pour un projet de rénovation énergétique, le chauffage au sol électrique est le plus simple et le moins coûteux à mettre en œuvre. De plus, il nécessite très peu d’entretien. Toutefois, le prix de l’électricité étant très élevé, notamment par rapport au gaz ou aux énergies renouvelables, il ne s’agit pas du type de plancher chauffant le plus économe à l’usage.

Qu’est-ce que la capacité d’inertie thermique ? L’inertie est la capacité d’un chauffage à diffuser de la chaleur (et de la fraîcheur dans certains cas) après l’arrêt de l’appareil. Par exemple, une fois le radiateur éteint, il peut ou non continuer à chauffer la pièce dans laquelle il est installé. Si cela est le cas, il s’agit d’un radiateur à inertie. Si vous cherchez un chauffage économique et apportant un bon confort thermique, les modèles à inertie (au sol ou non) sont les plus adaptés. Ils peuvent maintenir durablement la température de consigne dans la pièce, sans avoir à se relancer constamment.

Plancher chauffant hydraulique

Le plancher chauffant hydraulique fonctionne comme un système de chauffage central classique : un équipement annexe chauffe l’eau qui circule ensuite dans les tuyaux qui quadrillent le sol, tout en produisant aussi de l’eau chaude sanitaire (ECS).

Il est plus économique à l’usage que le plancher chauffant électrique, notamment s’il est couplé à une chaudière à condensation ou à un équipement valorisant des énergies renouvelables (pompe à chaleur ou chaudière biomasse, par exemple).

En revanche, le plancher chauffant à eau n’est pas recommandé pour les maisons très bien isolées et/ou exposée plein sud avec de nombreux vitrages. En effet, l’inconvénient de ce système est sa régulation. Contrairement aux modèles électriques avec lesquels les résistances peuvent être coupées instantanément, le système hydraulique nécessite un certain temps pour que la température du sol baisse. Cela peut notamment poser problème lorsque d’autres apports externes de chaleur font augmenter la température dans le logement. Il peut notamment s’agir de surchauffes dès que les apports solaires viennent s’additionner à la chaleur produite par le chauffage au sol. Pour une température au sol homogène, il est également conseillé d'opter pour une pose en escargot.

pose plancher chauffant hydraulique

 

  • Quels équipements annexes produisent la chaleur du plancher chauffant hydraulique ?
  • la chaudière classique (à gaz, au fioul, etc.) : les modèles à condensation sont les plus adaptés au chauffage au sol puisqu’ils fonctionnent aussi à basse température. Ce type d’équipement permet donc de profiter pleinement des avantages du plancher chauffant et des économies qu’il peut permettre de réaliser ;
  • la chaudière biomasse : très économique, elle fonctionne avec du bois, le combustible le moins cher du marché aussi considéré comme une énergie renouvelable. Il s’agit donc aussi d’un appareil écologique ;
  • la pompe à chaleur (air-eau, sol-sol ou eau-eau) : économique et respectueuse de l’environnement, elle convient aussi très bien à un plancher chauffant, notamment s’il s’agit d’une pompe à chaleur basse température ;
  • les panneaux solaires thermiques ou panneaux solaires hybrides : qui peuvent produire de l’eau chaude pour le chauffage et de l’ECS. Dans le cas des panneaux hybrides, une face est munie de capteurs photovoltaïques permettant aussi de produire de l’électricité.

Plancher chauffant rafraîchissant (réversible)

Les planchers chauffants rafraîchissants sont reliés à une pompe à chaleur réversible. Cette dernière permet de chauffer en hiver et de faire baisser la température dans le logement en été. Attention, ce système rafraîchis seulement de deux à quatre degrés. Il ne faut donc pas attendre de ce type de plancher chauffant le même effet qu’un climatiseur.

Réduire sa facture de chauffage 🔥 09 75 18 41 65 Rappel gratuit
(Kelwatt - ouvert actuellement)

Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h)
comparateur energie selectra

Demandez un comparatif gratuit adapté à votre consommation énergétique avec le comparateur Kelwatt !

Quels sont les avis sur le plancher chauffant ?

  1. Quels sont les avantages d'un plancher chauffant ?
  2. Quels sont les inconvénients du chauffage au sol ?

Quels sont les avantages d'un plancher chauffant ?

Plancher chauffant avantages

La popularité grandissante du plancher chauffant s’explique par ses nombreux avantages :

  • un gain de place : contrairement aux radiateurs, le plancher chauffant peut vous permettre d’aménager l’espace comme vous le souhaitez sans avoir à prendre en compte vos appareils de chauffage ;
  • un très bon confort : la chaleur qu’émet ce type d’équipement est homogène et douce ;
  • des économies d’énergie : puisqu’il fonctionne à basse température, le chauffage au sol est très économique ;
  • compatible avec des équipements utilisant des énergies renouvelables (modèle hydraulique) : comme la pompe à chaleur, la chaudière biomasse ou les panneaux solaires thermiques, par exemple. Les économies réalisables sont alors d’autant plus importantes, et l’impact sur l’environnement significativement réduit ;
  • une utilisation possible en rafraîchissement (modèle hydraulique) : pour réduire la température du logement de quelques degrés en été ;
  • aucun entretien : cela est valable uniquement dans le cas du plancher chauffant électrique.

Quels sont les inconvénients du chauffage au sol ?

Il est néanmoins important de souligner les quelques points faibles du plancher chauffant :

  • sa mise en œuvre difficile en rénovation : l’installation d’un chauffage au sol représente de lourds travaux, notamment s’il s’agit d’un plancher chauffant hydraulique. En effet, cela nécessite de vider votre logement de tous vos meubles pendant les travaux, de retirer les revêtements de sol, de raboter les portes et de surélever les prises électriques ;
  • son prix : il s’agit d’un plus gros investissement que l’achat de radiateurs ;
  • son entretien (plancher chauffant hydraulique) : l’intervention d’un professionnel est nécessaire tous les 2 à 3 ans ;
  • son temps de chauffe long : la température met un certain temps à monter à l’allumage du chauffage au sol, notamment avec les modèles à eau. Cela peut prendre plusieurs heures, voire même plusieurs jours pour atteindre la température de consigne. Ce système est donc fait pour rester allumé sur la durée (généralement de l’automne jusqu’aux beaux jours). Le plancher chauffant électrique est toutefois plus réactif ;
  • le prix de l’électricité (plancher chauffant électrique) : bien que l’installation d’un système hydraulique soit plus onéreuse, son coût à l'usage sur le long terme est moins élevé que l'électrique. Plus particulièrement s’il est couplé à un équipement valorisant une énergie renouvelable.

Réduire sa facture de chauffage 🔥 09 75 18 41 65 Rappel gratuit
(Kelwatt - ouvert actuellement)

Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h)
comparateur energie selectra

Demandez un comparatif gratuit adapté à votre consommation énergétique avec le comparateur Kelwatt !

Combien coûte un plancher chauffant ?

Le prix d’un plancher chauffant n'est pas le même pour un modèle à eau ou électrique :

Prix plancher chauffant

Type de plancher chauffant

Prix au m² (en € TTC, pose comprise)

Plancher chauffant électriqueDe 80 à 350 €/m²
Plancher chauffant hydrauliqueDe 50 à 150 €/m²

Prix donnés à titre indicatif.

Si le plancher chauffant à eau semble plus abordable à l’achat que les modèles fonctionnant à l’électricité, il ne faut pas oublier qu'il faut ajouter le prix de l'équipement annexe (la chaudière, la pompe à chaleur ou les capteurs thermiques). Le coût de cet investissement total dépend donc de chaque projet.

Par exemple, pour une installation de chauffage au sol au rez-de-chaussée (60 m²) d’une maison, avec le remplacement d’une chaudière par un modèle performant, un montant de 9 000 € environ est à prévoir.

Les tarifs de pose varient selon les artisans. Il faut compter entre 40 et 60 €/heure. L’installation d’un plancher chauffant peut être confiée à un chauffagiste ou un plombier, par exemple.

Quelles sont les aides pour s’équiper d’un plancher chauffant ?

Le plancher chauffant n’est pas éligible aux aides de l’État pour la rénovation énergétique. Toutefois, vous pouvez en bénéficier pour l’appareil de chauffage couplé à votre plancher chauffant. Par exemple :

Il existe alors plusieurs aides, toutes cumulables, qui peuvent vous permettre d’alléger le montant de votre investissement :

Pour résumer, vous ne pourrez pas obtenir d’aides financières pour un plancher chauffant électrique. Pour un modèle hydraulique, elles peuvent vous être accordées pour l’achat de l’équipement produisant du chauffage (selon le modèle choisi).

Peut-on bénéficier d’aides financières pour une chaudière à condensation ? Depuis le 1ᵉʳ janvier 2023, vous ne pouvez plus profiter de MaPrimeRénov’ pour l’installation d’une chaudière à gaz, même s’il s’agit d’un modèle à condensation. Cette dernière ouvre tout de même le droit à la prime énergie (CEE). Notez également que pour le remplacement d’une chaudière au fioul, au charbon ou au gaz (sauf modèles à condensation), vous pouvez profiter de la prime « coupe de pouce chauffage ».

Foire aux questions sur le plancher chauffant

  1. Quelle est la durée de vie d’un plancher chauffant ?
  2. Comment entretenir un chauffage au sol ?
  3. Peut-on poser un parquet bois sur un plancher chauffant ?
  4. Dans quelles pièces installer un chauffage au sol ?

Quelle est la durée de vie d’un plancher chauffant ?

L’Anah (l’Agence nationale de l’habitat) estime la durée de vie d’un plancher chauffant hydraulique à une cinquantaine d’années. Alors que celle d’un plancher chauffant électrique est d’environ 30 ans.

Pour assurer une bonne longévité à votre équipement, il est indispensable de bien l’entretenir. Cela permet également de garantir son efficacité et d’éviter tout problème de surconsommation.

Comment entretenir un chauffage au sol ?

L’avantage du plancher chauffant électrique est qu’il ne nécessite aucun entretien. Par rapport aux radiateurs électriques, il est donc intéressant puisqu’il permet de se passer de la corvée de dépoussiérage.

En revanche, le plancher chauffant hydraulique doit être entretenu régulièrement. En effet, son fonctionnement se base sur la circulation d’eau chaude dans des tuyaux. Si ces derniers sont obstrués, l’efficacité du chauffage au sol diminue et l’équipement risque de se dégrader prématurément.

La formation de boue dans les tuyaux est le risque principal avec le plancher chauffant hydraulique, comme c’est le cas avec les radiateurs du même type. Pour éviter que cela ne se produise, il est recommandé de procéder à un désembouage :

  • 5 ans après son installation, et ensuite tous les 5 à 10 ans ;
  • si une zone froide apparaît au niveau du sol.

Cet entretien nécessite l’intervention d’un professionnel, puisque le plancher chauffant est un système complexe. Notez qu’en cas de dysfonctionnement, cela signifie aussi que les réparations peuvent être coûteuses. Une partie du revêtement doit alors être retirée, et des travaux relativement importants peuvent être nécessaires. Ce type de problème est bien plus facile à gérer avec des radiateurs, et aussi moins cher.

Plancher chauffant et chaudière : quel entretien ? Avec un plancher chauffant hydraulique, l’entretien des appareils de chauffage annexes est tout aussi important.
 Avec une chaudière à gaz, au fioul ou biomasse : l’entretien annuel par un professionnel est obligatoire ;
 Avec une pompe à chaleur :l'entretien d'une pompe à chaleur est obligatoire tous les 2 ans pour les PAC d’une puissance entre 4 kW et 70 kW ;
 Avec des panneaux solaires thermiques : pas d’obligation non plus, cependant, il est vivement conseillé de faire vérifier et entretenir l’installation par un professionnel une fois par an.

Peut-on poser un parquet bois sur un plancher chauffant ?

Quels revêtements de sol choisir avec un plancher chauffant ? Puisque la chaleur doit pouvoir traverser le revêtement sans problème, ce choix a un impact important sur l’efficacité du système.

Pendant longtemps, il n’était pas recommandé de poser un parquet en bois massif sur un chauffage au sol. Toutefois, les fabricants ont fait évoluer leurs produits afin de les adapter à ce système. Il est tout de même important d’être prudent lors du choix de son parquet, puisque le bois est un très bon isolant et peut gêner la diffusion de la chaleur dans la pièce. Son épaisseur ne doit donc pas dépasser 15 mm.

Le plancher flottant est, quant à lui, fortement déconseillé du fait des sous-couches d’air qui peuvent créer une plus grande résistance thermique.

Alors, quel est le revêtement de sol idéal pour le plancher chauffant ? Le bois n’est pas la solution la plus adaptée, mais vous pouvez opter pour d’autres matériaux pour une diffusion optimale de la chaleur :

  • le carrelage : il s’agit du revêtement le plus indiqué en association d’un plancher chauffant ;
  • la pierre naturelle : qui bénéficier d’une excellente conductivité thermique et d’une très bonne capacité d’inertie ;
  • le linoléum ou le PVC : ils peuvent toutefois dégager une odeur désagréable sous l’effet de la chaleur ;
  • la moquette : attention, elle retient tout de même 10 à 12 % de la chaleur.

Dans quelles pièces installer un chauffage au sol ?

Plancher chauffant quelles pieces

Le plancher chauffant peut-être installé n’importe où dans la maison. Néanmoins, les pièces à vivre étant les plus occupées, elles sont à privilégier pour l'installation d'un chauffage au sol. Vous bénéficierez ainsi d’un excellent confort thermique et pourrez réaliser d’importantes économies sur vos factures d’énergie.

Notez aussi que le plancher chauffant convient très bien dans les pièces avec une importante hauteur sous plafond. En effet, la diffusion de la chaleur par rayonnement permet de réchauffer l’ensemble de l’espace de manière homogène, même jusqu’à une mezzanine.

Dans une chambre ou un bureau, il est moins pertinent d’installer un plancher chauffant. En effet, ces salles qui sont généralement occupées de manière occasionnelle ne nécessitent pas un confort aussi important. Il est alors possible de les équiper de radiateurs performants, comme des radiateurs électriques à inertie ou des radiateurs basse température, par exemple.

Plancher chauffant au rez-de-chaussée ou à l’étage ? Dans une maison de plain-pied, le plancher chauffant est souvent installé sur toute la surface de l’habitation. En revanche, pour un logement à étage, il est généralement réservé aux pièces de vie situées au rez-de-chaussée, alors que l’étage (où se trouvent généralement les chambres) est équipé de radiateurs.

Tout savoir sur la rénovation énergétique