Vous êtes ici

Ventilateur ou climatiseur ? Que choisir ? Prix d'achat, conso, coût

climatiseur ou ventilateur

Climatiseur et ventilateur permettent tous deux de rafraichir les intérieurs. Si ces deux dispositifs ont la même utilité, ils restent néanmoins différents. Alors qu’un climatiseur peut refroidir un intérieur, le ventilateur brasse de l’air pour apporter un effet de fraicheur. Il y a donc également des différences en matière d’efficacité entre ces deux appareils. Cela signifie également que les coûts d’achat vont différer d’un dispositif à l’autre. Mais le coût d’achat n’est pas le seul à prendre en compte dans cette comparaison entre ventilateur et climatisation. En effet, il faut également tenir compte des coûts liés à la consommation électrique engendrée par la climatisation et le ventilateur. Comment choisir entre climatiseur et ventilateur ? Comment savoir quel appareil est le plus adapté à ses besoins ?


ventilateur

Ventilateur, climatiseur : Quelles différences ?

Le ventilateur et le climatiseur ne fonctionnent pas de la même manière et n’ont pas la même consommation d’énergie. Retrouvez dans le tableau comparatif ci-dessous toutes les caractéristiques des ventilateurs et des climatiseurs telles que la taille de l'appareil, le système d'installation, l'efficacité de rafraichir une pièce, la nuisance sonore, la durée de vie de l'appareil, la consommation d'énergie, etc.

Ventilateur ou climatiseur : avantages et inconvénients
Type d'appareil Ventilateur Climatiseur
Taille de l'appareil Léger et peu encombrant Lourd et compact
Installation nécessaire Mobile, se branche à une prise classique Fixe, son installation nécessite quelques travaux
Efficacité Brasse de l'air sur une distance de 1 à 5 mètres Fait baisser la température ambiante de toute une pièce
Nuisance sonore Moyenne Légère à moyenne
Coût à l'achat A partir de 20 euros A partir de 300 euros
Durée de vie 3 à 35 ans 10 à 25 ans
Consommation énergétique Environ 40 kWh par an Environ 1450 kWh par an
Coût de la consommation électrique Environ 5,50 € par an Environ 210 € par an
Impact environnemental Faible impact Rejet de fluides frigorigènes possibles, contribuant à l'effet de serre
Effet sur la santé Pas d'effet à signaler Choc thermique, infections et irritations possibles des zones ORL
Entretien de l'appareil Aucun Une fois par an, en hiver

Pour résumer, les ventilateurs restent moins performants que les climatiseurs pour refroidir un logement. Néanmoins, pour ce qui est de l’énergie, ils en consomment nettement moins qu’une climatisation. Il est également aisé de le transporter d’une pièce à l’autre.

Les climatiseurs, quant à eux, occupent une place importante dans la facture globale d’électricité en France, ainsi qu’à l’échelle internationale. De plus, il peut être nocif pour la santé et la couche d’ozone, même si aujourd’hui certains climatiseurs ont un impact moindre sur l’environnement et la santé que d'autres.

Choisir un ventilateur plutôt qu'un climatiseur est donc recommandé aujourd'hui. Il est possible se trouver des appareils qui coûteront moins cher qu’un climatiseur à l’achat, ainsi que sur le long terme avec le coût de la consommation d’énergie.

Découvrez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur la différence, les avantages et les inconvénients des ventilateurs et des climatiseurs :

 

Ventilateurs : coûts, avantages et inconvénients

Opter pour un ventilateur c’est tout d’abord choisir l’option la plus économique pour rafraîchir un intérieur. Les modèles de ventilateurs sont variés : à pince, à colonne, au plafond, ou encore sur pied.

Le prix d’un ventilateur peut également varier, allant de 20 jusqu’à 500€ pour les modèles les plus chers. Contrairement au climatiseur, le ventilateur ne rafraîchit pas la pièce. L’appareil se limite au brassage de l’air pour donner une sensation de fraîcheur. Il n’impacte donc pas la température ambiante. Certains ventilateurs ont également des fonctions de brumisateur ou de ionisateur.

Le principal avantage des ventilateurs est qu’ils sont très maniables. Il est possible de les déplacer facilement d’une pièce à l’autre, ce qui n'est pas le cas d'une climatisation, à l'exception d'un climatiseur portatif.

Ventilateurs : caractéristiques et prix
Modèles de ventilateur Ventilateur sur pied Ventilateur colonne Ventilateur plafiond Ventilateur sans pale
Tarif moyen 50 à 450 € 40 à 430 € 50 à 200 € 350 à 450 €
Puissance électrique 70 W 45 W 55 W 65 W
Consommation énergétique Autour de 12,5 kWh par an Autour de 8 kWh par an Autour de 10 kWh par an Autour de 11,5 kWh par an
Coûts liés à la consommation 2 € par an 1,20 € par an 1,50 € par an 1,70 € par an
Avantages Rafraîchit une surface importante Rafraîchit une grande surface et discret Plus puissant et discret Bonne sécurité et design
Inconvénients Pas très esthétique Pas très esthétique Pas très esthétique Plus onéreux

Climatiseurs : coûts, avantages et inconvénients

climatiseur

Il existe deux types de climatiseurs : les Splits et les monoblocs. Ces deux modèles permettent tous deux de faire baisser la température d’une pièce de plusieurs degrés. Capable de renouveler l’air, les climatiseurs peuvent rafraîchir une pièce en quelques heures seulement.

Climatiseur monobloc

Le climatiseur monobloc est le modèle le plus répandu dans l’hexagone, où plusieurs millions de climatiseurs monobloc sont installés. Il s’agit du modèle de climatisation le moins onéreux à l’achat. Ce type de climatiseur peut être mural ou mobile. L’avantage du modèle mobile est sa maniabilité. Il est aisé de le transporter dans la pièce que l’on souhaite refroidir. La pièce à refroidir peut être d’une superficie maximale de 30 m².

Concernant le coût du climatiseur monobloc, il faut compter 500 euros environ pour un climatiseur monobloc.

Qu’il s’agisse d’un climatiseur monobloc mobile ou mural, quelques inconvénients sont à noter :

  • La gaine d’évacuation de l’appareil nécessite une sortie vers l’extérieur. Il faut donc penser à l’évacuation qui sera nécessaire, par une fenêtre ou une porte. La climatisation ne peut fonctionner sans évacuation puisque ces appareils doivent aspirer de l’air chaud dans la pièce, qu’ils rejettent ensuite à l’extérieur grâce à cette gaine ;
  • Le climatiseur, qu’il soit mobile ou mural, produit un bruit relativement important. On peut le comparer au bruit d’un réfrigérateur. Le climatiseur monobloc est plus bruyant que le ventilateur.

Climatiseur Split

A l’instar du climatiseur monobloc, constitué d’un unique bloc, le climatiseur Split est divisé en deux parties : une unité extérieure et une unité intérieure. Par rapport au climatiseur monobloc, le climatiseur Split a l’avantage d’être moins bruyant. Il est aussi plus esthétique que le monobloc. Contrairement à ce dernier qui peut rafraîchir des pièces de 30 m², le climatiseur Split est capable de faire baisser la température de pièces plus grandes. En option réversible, il peut aussi faire office de chauffage en hiver.

Malgré ces avantages, les climatiseurs Split présentent tout de même quelques inconvénients :

  • Ce modèle est onéreux puisqu’il faut compter au minimum 1000 euros pour l’achat de ce type de climatisation ;
  • L’installation des climatiseurs Split demandent souvent des travaux de bâti ;
  • Une révision annuelle, dont le tarif s’élève à 120 euros environ, est également à prendre en compte dans le coût du climatiseur ;
  • Leur consommation d’énergie est très importante. Ce type de climatiseur n’est donc pas l’option la plus respectueuse de l’environnement.

Les PAC air-air réversibles (pompe à chaleur air-air) Ce système permet d’allier climatiseur et chauffage en un seul appareil. Il peut être judicieux d’opter pour ce type d’appareil lorsque le logement se trouve dans une région où les étés sont chauds.

Climatiseurs : tarifs et caractéristiques

Climatiseurs : caractéristiques et prix
Modèles de climatiseurs Monobloc Split
Tarif moyen A partir de 300 € A partir de 1000 €
Puissance électrique 130 W par m2 100 W par m2
Consommation énergétique Autour de 1638 kWh par an Autour de 1260 kWh par an
Coûts liés à la consommation 240 € par an 185 € par an
Avantages Moins onéreux qu'un climatiseur Split et transportable Permet de refroidir une surface plus importante et moins bruyant
Inconvénients Produit beaucoup de bruit et doit être placé près d'une fenêtre pour l'évacuation Fort impact environnemental

Le choix entre ventilateur et climatiseur dépend du profil de chaque consommateur, notamment de la région où se trouve son logement. En effet, suivant la région et son climat, il sera plus ou moins rentable d’investir dans un climatiseur. Pour les personnes vivant dans des régions touchées par de fortes chaleurs, comme dans le sud de la France ou en Outre-Mer, la climatisation peut être plus rentable puisque l’appareil sera utilisé un plus grand nombre de jours sur l’année.

Il faut également noter que de nombreuses personnes sont sensibles à la climatisation d’un point de vue respiratoire. Dans ce cas, il est préférable de choisir un ventilateur qui ne donne pas la sensation de choc thermique d’un climatiseur.

Le rafraîchisseur d’air Le rafraîchisseur d’air est un autre appareil capable de faire baisser la température d’un logement. Pour rafraîchir l’air, il y intègre de l’eau, sous forme condensée. Plus performant qu’un ventilateur, et moins nocif que le climatiseur d’un point de vue environnemental, le rafraîchisseur d’air est le meilleur choix pour les personnes à la recherche d’un appareil efficace et écologique. De plus, ils ne sont pas dotés de système d’évacuation.

Consommation d’électricité : Quel est le coût d’un ventilateur et d’une climatisation ?

Comment calculer la consommation d’électricité ?

Le calcul de la consommation d’électricité est le même quel que soit le type d’appareil dont on veut évaluer la consommation. Cette consommation est calculée en kilowattheures (kWh). Le calcul doit prendre en compte plusieurs données dont :

  • la puissance de l’appareil (par exemple, le ventilateur ou le climatiseur), en watt ;
  • le nombre d’heures de fonctionnement journalières de l’appareil ;
  • le nombre de jours durant lesquels l’appareil est en marche sur l'année.

Comment calculer la consommation d'électricité d'un appareil ? Le calcul à effectuer est le suivant : [nombre d'heures d'utilisation] x [nombre jours d'utilisation] x ([puissance de l’appareil en watts] /1000) = nombre de kWh

Combien consomment un climatiseur et un ventilateur ?

calcul consommation électrique

La consommation électrique d’un appareil dépend de sa puissance. La puissance d’une climatisation est plus élevée que celle d’un ventilateur. Pour les climatiseurs, la puissance est comprise entre 200 W et 3500 W. Pour ce qui est des ventilateurs, la puissance varient entre 50 W et 200 W. Le climatiseur est donc plus gourmand en énergie que le ventilateur puisque sa consommation est 62 fois plus élevée que celle d’un ventilateur.

Climatiseur et ventilateur : Quelle consommation ?
Type d'appareil Puissance de l'appareil Durée de fonctionnement avant d'atteindre 1 € de consommation d'énergie
Ventilateur colonne 45 W Environ 6 jours et 8 heure
Ventilateur sur pied 70 W Environ 4 jours et 1 heures
Ventilateur plafond 55 W Environ 5 jours et 4 heures
Ventilateur sans pale 65 W Environ 4 jours et 9 heures
Climatiseur monobloc 2500 W Environ 2 heures et 20 minutes
Climatiseur Split 3000 W Environ 2 heures et 43 minutes

Réduire sa facture d’électricité avec un ventilateur ou un climatiseur ?

Climatiseur, ventilateur : le choix de la classe énergétique

classe énergétique

Il existe aujourd’hui sur tous les appareils électriques une étiquette énergie. Cette étiquette permet d’indiquer la classe énergétique de l’appareil. En vigueur depuis 2013, elle permet de renseigner les consommateurs, en classant les appareils électriques selon leur performance énergétique.

Au moment de choisir un nouvel appareil électrique, ventilateur ou climatiseur, il est important de faire attention à sa classe énergétique. Pour avoir la consommation d’énergie la plus faible possible il faut opter pour un appareil ayant une étiquette énergie A+++, la classe la moins énergivore. Pour une climatisation de même puissance, un appareil de classe énergétique A+++ sera moins énergivore qu’un appareil de classe A. Même si l’appareil de classe A+++ est plus onéreux à l’achat, il permettra de faire des économies sur le long terme en réduisant sa facture d’électricité.

Le choix de la puissance de son climatiseur ou de son ventilateur

La puissance d’un appareil électrique est également un indicateur de la consommation d’énergie qu’il aura. Plus la puissance d’un appareil est élevée, plus celui-ci consomme de l’énergie.

Afin de choisir au mieux la puissance du ventilateur ou du climatiseur adapté à chaque usage, il est essentiel de prendre en compte la taille de la pièce à rafraîchir. Pour éviter que l’appareil ne soit en sur-régime ou en sous-régime, il faut compter 100 W par m² environ.

Souscrire une offre d’électricité moins chère

changement de fournisseur d’énergie

Afin de réduire ses factures d’électricité, il peut être judicieux de comparer les offres d'électricité et de changer de fournisseur d'énergie si le prix du kWh est moins cher ailleurs. Suite à l’ouverture du marché de l’énergie, le marché s’est ouvert à la concurrence et à de nouveaux fournisseurs. Ces fournisseurs alternatifs proposent des offres moins onéreuses que celles des tarifs réglementés, corresponsant au Tarif Bleu, du fournisseur historique EDF. C’est notamment le cas de Total Direct Energie, Planète Oui, ekwateur, etc.

Changer de fournisseur est une démarche très simple et totalement gratuite, qui peut permettre de faire des économies. Lors d'un changement de fournisseur d'énergie pour un particulier, le contrat d'énergie est sans engagement. Il est donc possible de résilier son contrat sans délai et revenir aux tarifs réglementés d’EDF à tout moment ou changer de nouveau pour un fournisseur encore moins cher.

Ventilateur et climatisation : les précautions d’usage

Avant d’utiliser son nouveau climatiseur ou ventilateur, il convient de prendre quelques précautions d’usage :

  • renouveler l’air en aérant le logement le matin et le soir ;
  • fermer les volets pour éviter que le soleil ne chauffe la pièce ;
  • éteindre les appareils produisant de la chaleur lorsque ceux-ci ne sont pas utilisés (par exemple la box internet ou les ordinateurs).
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Linkedin