Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h)
Total Direct Energie

Le prix du kWh HT de l'offre Online à
-10% par rapport au tarif réglementé

👉 Souscrire en ligne

Chaudière gaz : ce qu'il faut savoir avant d’investir [prix, avis, etc.]

Chaudière gaz

Grâce à son rendement optimal et sa facilité d'utilisation, la chaudière à gaz est l'équipement que s'arrachent les particuliers. Toutefois avant d'investir, il est important de connaître ses avantages, ses inconvénients, son prix à l'achat et l'entretien à prévoir pour garantir sa longévité.


👍Quels sont les avantages de la chaudière gaz ?

✔️ Plusieurs technologies de chaudière gaz disponibles

La chaudière au gaz est un équipement qui peut utiliser plusieurs technologies : la chaudière à gaz classique, à condensation, basse température, hybride, pulsatoire ou à micro-cogénération. Toutes les chaudières fonctionnent au gaz peuvent être alimentées par du gaz naturel (si le logement est raccordé au réseau de distribution de gaz de la ville), ou bien par du gaz propane (qui nécessite par contre l'installation d'une cuve / citerne).

La technologie utilisée, le combustible choisi, et les caractéristiques propres à l'appareil sont tout autant de facteurs qui influeront sur le rendement de la chaudière.

Garantir la durée de vie de sa chaudièreJ'agis, avec Selectra :
☎️ 09 75 18 41 65
Être rappelé

✔️ La chaudière gaz ne nécessite pas beaucoup de place

L'un des autres avantages de la chaudière gaz est sa taille. En effet, généralement peu encombrante, il est possible de l'installer dans tous les types de logements qui sont déjà ou qui peuvent être alimentés en gaz naturel. Elle peut être posée à même le sol, ou être murale, ce qui permet un gain de place pour les usagers. C'est l'artisan qui installe la chaudière gaz qui décide de l'emplacement de la chaudière selon son gabarit, les endroits possibles, etc.

✔️ Un rendement qui peut être de plus de 100%

Avec un rendement dépassant parfois les 100% (pour les chaudières à condensation par exemple), investir dans une chaudière gaz peut être rapidement amorti. En effet, les combustibles utilisés que ce soit du gaz naturel ou du gaz propane offrent un pouvoir calorifique élevé, permettant de dégager beaucoup de chaleur avec peu de combustible. Aussi, si vous choisissez d'investir dans une chaudière gaz à condensation, il faut savoir que la chaleur latente générée par la combustion du gaz est récupérée pour être réinjectée dans le processus de chauffe. Ces chaudières offrent donc un rendement des plus optimal.

✔️ Associer un thermostat pour optimiser l'utilisation de la chaudière gaz

Enfin, la chaudière gaz peut être couplée à un thermostat permettant d'utiliser sa chaudière gaz à bon escient. Avec le thermostat il est possible de piloter la chaudière à distance, et ainsi de l'adapter parfaitement à son mode de vie.

👎 Quels sont les inconvénients de la chaudière gaz ?

❌ L'entretien obligatoire de la chaudière gaz

Concernant les inconvénients, il y a l'entretien annuel de l'appareil, qui est obligatoire et qui représente des frais additionnels. À noter toutefois que cet entretien est obligatoire pour tous les types de chaudières, et pas seulement pour la chaudière gaz. Cet entretien annuel représente un coût, généralement compris entre 70€ et 150€ TTC pour les plus complets. Néanmoins, il n'en demeure pas moins obligatoire dans un premier temps, mais aussi essentiel. En effet, l'entretien annuel de la chaudière permet de déceler les anomalies ou les pièces défectueuses, qui pourraient par la suite causer préjudice à la durée de vie de l'appareil.

Un contrat d'entretien chaudière trop cher ?L'équipe Selectra compare et sélectionne le meilleur contrat d'entretien pour vous :
☎️ 09 75 18 41 65
Être rappelé

❌ En cas d'impossibilité de raccorder le logement au gaz de ville

Si le client opte pour une chaudière à gaz propane, il faut prendre en compte l'installation de la citerne GPL, qui non seulement est coûteuse, mais qui en plus nécessite d'avoir l'espace adéquat. La chaudière au gaz naturel est quant à elle beaucoup plus pratique puisqu'elle ne demande qu'a être reliée au réseau de gaz naturel de la ville. À noter également que le gaz propane demande un remplissage de la cuve une à deux fois par an, et que l'énergie coûte plus cher que le gaz naturel. Raison pour laquelle, si vous optez pour une chaudière au gaz, mieux vaut se tourner vers du gaz naturel plutôt que du propane.

❌ Coût de l'installation de la chaudière gaz non négligeable

Enfin, le choix d'une chaudière à gaz nécessite aussi son installation, dont le prix n'est pas négligeable. Il faut prévoir en moyenne entre 500€ et 1 500€ de budget, en fonction du modèle de l'appareil pour sa mise en place (source : site gaz-tarif-reglemente.fr). Ce budget varie d'un modèle à l'autre, de l'emplacement (mural ou au sol), et de la taille de la chaudière, notamment.

💸 Quel est le prix d’une chaudière gaz ?

Le prix d'une chaudière gaz est très variable, passant de 650€ à 4 500€ en moyenne pour une chaudière gaz classique. Les plus sophistiquées quant à elles peuvent facilement atteindre plusieurs dizaines de milliers d'euros... jusqu'à 20 000€ pour une chaudière gaz à cogénération ! Ces prix dépendent de plusieurs facteurs, dont :

  • L'emplacement de la chaudière : au sol ou murale ;
  • La technologie utilisée par la chaudière : basse température, à condensation, à cogénération, pulsatoire, etc. ;
  • La marque de la chaudière ;
  • La puissance fournie, etc.

Pour avoir une idée plus claire, ci-dessous un tableau indiquant les différents types de chaudières et les fourchettes de prix que l'on peut trouver en France. Ces tarifs sont issus du site internet gaz-tarif-reglemente.fr ainsi que de différents sites spécialisés dans le commerce et l'installation des chaudières gaz.

Quel prix coûte ma chaudière gaz ?
Type de chaudière gaz Fourchette de prix
Basse température 1 000€ - 2 500€
À condensation 3 000€ - 5 000€
À cogénération 10 000€ - 20 000€
Hybride minimum 5 000€
Pulsatoire 3 000€ - 5 000€

Tarifs récoltés en avril 2021.

✅ Quelles sont les meilleures chaudières gaz ?

Les chaudières gaz à condensation sont en ce moment les chaudières les plus demandées en France. Grâce à leur rendement pouvant dépasser les 100%, elles font partie des chaudières les plus écologiques et économiques, ce qui leur permet en outre, de répondre à la Directive européenne Eco-conceptionou ErP. Bien que plus coûteuses à l'achat, les chaudières gaz à condensation offrent un rendement largement supérieur à ses concurrentes et permet, avec moins de combustible de produire autant, voire plus, de chaleur. Elles regroupent ainsi les avantages recherchés pour l'ensemble des particuliers : économies, écologie, et rentabilité.

Ci-dessous un bref comparatif de chaudières gaz selon leur prix.

Comparatif des chaudières à gaz
🔥 🧐 Notre choix 🥉 Entrée de gamme 🥈 Moyenne gamme 🥇 Haut de gamme
Modèle Initia + Compact Chappée 25 kW BasNox Luna ST Blue Compact 2.24 Chappée 24 kW SemiaFast Condens Saunier Duval 25 kW FRISQUET PRESTIGE Condensation Visio 32 kW
Type À condensation Basse température À condensation À condensation
Installation Murale Murale Murale Au sol
Rendement Jusqu'à 108,88% Jusqu'à 91,2% Jusqu'à 108,5% Jusqu'à 109%
Garantie 2 ans 2 ans 2 ans Corps de chauffe garanti 5 ans
Energie utilisée Gaz naturel ou GPL Gaz naturel Gaz naturel Gaz naturel ou GPL
Production Eau Chaude Sanitaire Micro-accumulation Instantanée Micro-accumulation Semi/micro-accumulation
Évacuation des fumées Ventouse Cheminée Ventouse Ventouse
Prix
(le 05/05/2021)
1099,99€ sur manomano 739,99€ sur manomano 1599,99€ sur manomano 3048€ sur Elyotherm

Les modèles de ce tableau sont donnés à titre indicatif et sans relation commerciale. Il est demandé aux particuliers de comparer eux-même les chaudières selon leurs critères de choix.

📜 Quelles sont les aides pour acheter une chaudière gaz ?


En 2021, plusieurs aides sont proposées aux particuliers pour le remplacement d'une chaudière. Beaucoup sont soumises à des conditions de ressources, mais certaines comme l'Eco-Prêt à taux zéro ou encore la TVA réduite à 5,5% sont ouvertes à l'ensemble de la population française. Le remplacement de la chaudière doit répondre aux nouvelles normes en vigueur, comme notamment le fait d'investir dans une chaudière avec un rendement d'au moins 86%.

À noter qu'il faut en principe faire la demande d'aide au début ou avant les travaux de rénovation, et qu'il faut bien souvent faire faire les travaux par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour en bénéficier.

Ci-dessous la liste des aides auxquelles il est possible de prétendre pour le remplacement de sa chaudière, leur montant, les conditions et les démarches pour y prétendre.

💰 Prime CEE - Coup de pouce

1️⃣ Montant

De 600€ à 1 200€ selon les conditions de ressource, le type de travaux et l'entreprise choisie.

2️⃣ Pour qui ?

  • Propriétaire occupant ;
  • Propriétaire bailleur ;
  • Locataire ;
  • Occupant à titre gratuit ;
  • Pas de condition de ressource.

3️⃣ Conditions

  • Le logement (résidence principale ou secondaire) doit être situé en France continentale (hors Corse et DOM TOM) ;
  • Le logement doit être une résidence principale ou secondaire et achevé depuis plus de 2 ans à la date de signature des devis ;
  • Remplacement d'une chaudière au fioul, au charbon ou au gaz classique par une chaudière gaz THPE avec un ETAS d'au moins 92% ;
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.

4️⃣ Démarches

La demande de prime CEE doit être faite avant la date d'acceptation du devis des travaux de rénovation. Pour en bénéficier, les clients doivent impérativement faire leur demande de prime auprès d'une entreprise signataire de la charte Coup de pouce. Les entreprises signataires peuvent être les fournisseurs d'énergie, auquel cas la prime s'appelle "Prime Energie".

Une fois que les travaux de rénovation sont réalisés, il est nécessaire d'envoyer à l'entreprise signataire les documents suivants :

  • La facture indiquant toutes les spécificités du modèle de chaudière choisi ;
  • Une attestation sur l'honneur de fin des travaux (selon le modèle envoyé par l'opérateur auprès de qui la demande de prime a été faite).

💰 ANAH - Habiter mieux sérénité

1️⃣ Montant

Prise en charge de 45% à 60% des travaux de rénovation énergétique, dans la limite de 12 500€ et 18 000€ selon les revenus annuels du ménage.

2️⃣ Pour qui ?

  • Pour les propriétaires occupants :
    • Sous conditions de revenus fixées par l'ANAH (sur la base du revenu fiscal de référence) ;
    • Qui n'ont pas bénéficié de prêt à taux zéro pour l'accession à la propriété durant les 5 dernières années (hormis dans le cadre d'une opération orchestrée par l'ANAH) ;
  • Le logement doit être construit depuis plus de 15 ans.

3️⃣ Conditions

  • Les travaux doivent apporter un gain énergétique d'au moins 35% dans le logement ;
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE.

4️⃣ Démarches

Il faut impérativement déposer son dossier de demande de subvention ANAH avant de commencer les travaux de rénovation. La demande de subvention se fait directement sur l'espace en ligne monprojet.anah.gouv.fr. Lorsque le dossier est envoyé, le client peut commencer les travaux et dépenses qui y sont associées. Après la décision de l'attribution de la prime, les clients disposent de 6 mois à un an pour terminer et justifier la réalisation des travaux, selon les cas.

💰 Eco Prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

1️⃣ Montant

Jusqu'à 30 000€ accordés pour un bouquet de travaux et  jusqu'à 15 000€ pour la réalisation de travaux d'une seule catégorie éligible.

2️⃣ Pour qui ?

  • Propriétaires occupants ;
  • Propriétaires bailleurs ;
  • Sans condition de revenus.

3️⃣ Conditions

  • Résidence principale construite depuis plus de 2 ans ;
  • Investissement :
    • Chaudière à gaz THPE ;
    • ETAS ≥ 92% ;
    • Avec régulation de classe IV ou supérieure.
  • Travaux effectués par un professionnel RGE.

4️⃣ Démarches

Pour solliciter l'Eco-PTZ, l'emprunteur doit remplir un formulaire "emprunteur individuel" avec l'appui de l'entreprise ou de l'artisan RGE avec lequel il souhaite travailler. Ce formulaire devra être envoyé à l'établissement de crédit (ayant conclu une convention avec l'Etat), complété des informations suivantes :

  • La date de construction du logement ;
  • Un justificatif prouvant que le logement est habité à titre de résidence principale ;
  • Le dernier avis d'imposition ;
  • Un descriptif des travaux avec leur montant prévisionnel, ainsi qu'un devis détaillé - document signé par l'entreprise ;
  • Le certificat RGE de l'entreprise en charge des futurs travaux.

Une fois que l'offre de prêt est émise, le client dispose de 3 ans pour réaliser les travaux mentionnés. À l'issue de quoi, il devra transmettre les factures détaillées à l'organisme de crédit qui lui a accordé le prêt.

💰 ANAH - MaPrimeRenov'

1️⃣ Montant

De 800€ à 3500€ selon le profil du demandeur.

2️⃣ Pour qui ?

  • Propriétaires occupants ;
  • Propriétaires bailleurs ;
  • Sans condition de revenus.

3️⃣ Conditions

  • Le logement doit être utilisé comme résidence principale ;
  • La construction doit être terminée depuis au moins 2 ans ;
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE ;
  • L'appareil installé doit répondre à certaines caractéristiques techniques - que la chaudière THPE réunit, par exemple.

4️⃣ Démarches

La demande de subvention doit être faite en ligne sur le site MaPrimeRenov. Une fois que le client a créé son compte en ligne et déposé les pièces justificatives requises, il peut faire sa demande de subvention. Pour ça, il doit préciser les travaux à réaliser, l'entreprise RGE qu'il a retenue, ainsi que le montant du devis. L'ANAH traite la demande sous une quinzaine de jours environ (délais approximatifs). Une fois la demande de subvention acceptée, le client peut débuter les travaux. Il faudra ensuite envoyer une demande de paiement à l'ANAH avec facture à l'appui.

💰 TVA réduite à 5,5%

1️⃣ Montant

Pour tous les montants demandés.

2️⃣ Pour qui ?

  • Propriétaires occupants ;
  • Propriétaires bailleurs ;
  • Locataires ;
  • Sans condition de revenus.

3️⃣Conditions

  • Résidences principales ou secondaires situées en France et achevés depuis au moins 2 ans (maison ou appartement) ;
  • Investissement :
    • Chaudière gaz HPE ou THPE
    • ETAS  ≥ 90%
  • Il n'est pas obligatoire de passer par un professionnel RGE pour bénéficier du taux de TVA réduit. Néanmoins, cela peut être une bonne chose de manière à cumuler cette aide avec d'autres subventions qui l'exigent.

4️⃣ Démarches

Le taux réduit de la TVA est automatiquement appliqué sur la facture que délivre l'entreprise prestataire. Pour les travaux dont le montant ne dépasse pas 300€, le client devra fournir une attestation permettant de confirmer l'ancienneté du logement et la nature des travaux réalisés.

  • Légende
  • THPE : Très Haute Performance Énergétique
  • ETAS : Efficacité Énergétique Saisonnière
  • RGE : Reconnu Garant de l'Environnement

🧐 Autres questions sur la chaudière gaz


📅 Quand faut-il changer sa chaudière à gaz ?

La durée de vie de la chaudière à gaz dépend de plusieurs facteurs : la marque constructeur, les matériaux de fabrication, l'entretien régulier, le rythme d'utilisation, etc.

Les chaudières à gaz de nouvelle génération ont généralement une durée de vie plus courte que les anciens modèles, en moyenne 15-20 ans, contre 20-25 ans pour les anciennes. Cela s'explique par des mécanismes de fonctionnement plus complexes et plus sophistiqués qui nécessitent davantage d'attention et d'entretien.
Notons toutefois que ces quelques années de différence sont bien souvent compensées par le rendement beaucoup plus important des nouvelles chaudières gaz.

Par ailleurs, le changement de la chaudière gaz par un modèle neuf permettrait de baisser sa consommation d'énergie jusqu'à 20%, ce qui s'avère être un investissement rentable sur le long terme.

L'entretien chaudière, une obligation légale ? Au delà de garder la chaudière gaz en bonne santé, l'entretien de l'équipement est une obligation légale régie par l'Arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l'entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts. Le service Selectra accompagne les particuliers dans le choix de leur contrat d'entretien chaudière :
☎️ 09 75 18 41 65
Être rappelé

👉 Quels sont les différents types de chaudière ?

Il est possible de trouver différents types de chaudières en France, qui utilisent elles-mêmes différentes sources d'énergie.

 Les différents types de chaudières selon leur fonctionnement

  • La chaudière à condensation ;
  • La chaudière Bas NOx ;
  • La chaudière basse température ;
  • La chaudière hybride ;
  • La chaudière pulsatoire ;
  • La chaudière à cogénération.

 Les différents types de chaudières selon leur source d'énergie

  • La chaudière au gaz ;
  • La chaudière électrique ;
  • La chaudière au fioul ;
  • La chaudière au bois.

🧨 Quel puissance de chaudière choisir pour ma maison ?

Un facteur important à prendre en compte lors du choix de la chaudière est sa puissance. Elle joue un rôle crucial puisque trop basse, elle impliquera une sur-utilisation de l'appareil, et donc son usure prématurée ; et au contraire, trop haute, elle suppose un prix plus élevé que nécessaire (par rapport aux réels besoins en énergie du logement).

Pour choisir le bon produit, le client doit donc connaître la puissance de chaudière dont il a réellement besoin. Voici le calcul pour un logement utilisant la chaudière uniquement pour le chauffage (hors eau chaude sanitaire) :

La puissance idéale pour votre chaudière

La puissance théorique (P) s'obtient en multipliant le coefficient de consommation d'énergie avec la différence de température et le volume du logement.

P (Puissance théorique) = C (Coefficient de consommation d'énergie) x DT (Différence température) x V (Volume)

Sachant que :

C = 1,5 pour un logement bien isolé, 1,6 pour un logement moyennement isolé, 2 pour un logement mal isolé
DT = c'est la différence entre la température moyenne souhaitée dans le logement, et la température minimale extérieure
V = c'est le volume du logement, il s'obtient en multipliant la surface du logement à la hauteur sous plafond (en moyenne 2,5 mètres).

Une fois la puissance théorique obtenue (P), il faut la multiplier par deux coefficients, permettant d'inclure les pertes de chaleur potentielles et de connaître la puissance finale (PF).

PF = P x 1,10 x 1,20

Le résultat obtenu est logiquement en Watt, il suffit de le diviser par 1000 pour obtenir la puissance de la chaudière en kW.

Exemple avec le cas de M. & Mme Dupont :

Monsieur et Madame Dupont souhaitent investir dans une chaudière gaz pour faire baisser leur facture d'énergie. Leur maison a été construite dans les années 90, elle n'est pas extrêmement bien isolée. Il s'agit d'un plein pied d'environ 150 m2, avec une hauteur sous plafond de 3 mètres. Ils comptent se servir de la chaudière uniquement pour chauffer le logement, qui est actuellement équipé de radiateurs électriques.

Pour quelle puissance de chaudière doivent opter M. et Mme Dupont ?

Coefficient logement moyennement isolé - C = 1,6
Différence température - DT = 19 degrés (température moyenne souhaitée) - 5 degrés (température moyenne minimale extérieure) = 14
Volume V = 150 x 3 = 450
Puissance théorique P = 1,6 x 14 x 450 = 10 080

Puissance finale PF = 10 080 x 1,1 x 1,2 = 13 305,6 Watts, soit environ 13 kW.

Pour seulement chauffer leur logement, ils devront investir dans une chaudière avec une puissance de 13 kW environ.

Si le client souhaite investir dans une chaudière gaz mixte (avec production d'eau chaude sanitaire en plus du chauffage), il faut en moyenne une puissance comprise entre 18 et 35 kW selon le nombre de personnes habitant dans le foyer.

📂 La chaudière gaz à condensation est-elle obligatoire ?

Depuis 2015 en France et dans tous les états membres de l'Union européenne, la directive EcoDesign (ou Eco-conception) interdit l'installation de chaudières trop énergivores et non respectueuses de l'environnement. Cette Directive s'est déroulée en plusieurs étapes. Dans un premier temps, les chaudières Basse température avec évacuation ventouse ont été retirées du marché (2015).

En 2017, la Directive exige un certain niveau de rendement des appareils, fixé à 86%. Sont toutefois autorisées les chaudières de type B1 avec un rendement d'au minimum 75%, dont l'évacuation se fait par cheminée.

Enfin, une dernière phase actée en septembre 2018 a pour objet le plafonnement des émissions de NOx (oxydes d’azote) à 56 mg/kWh. Malheureusement, les chaudières basses températures ne respectant pas ce seuil doivent être, pour la plupart, supprimées du marché.

Pour résumer, la chaudière à condensation, dans les faits, n'est pas obligatoire, mais elle a l'avantage de cocher toutes les cases induites par la directive européenne de 2015.

Mis à jour le
Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h)
Total Direct Energie

Le prix du kWh HT de l'offre Online à
-10% par rapport au tarif réglementé

👉 Souscrire en ligne