Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 22h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h)
Total Direct Energie

Le prix du kWh HT de l'offre Online à
-10% par rapport au tarif réglementé

👉 Souscrire en ligne

Chaudière à granule : fonctionnement, prix, entretien et rentabilité

bois pour chaudiere bois

Une chaudière à granule est une solution de chauffage intéressante car il s'agit d'un appareil à la fois économique et écologique. En effet, la chaudière à granule utilise le bois comme combustible, une énergie renouvelable et naturelle, mais en plus, moins chère par rapport au fioul, au gaz et à l'électricité. Focus sur le fonctionnement d'une chaudière à granule, son coût, ses avantages et inconvénients ainsi que les aides disponibles en 2021.


💡 Qu’est-ce qu’une chaudière à granule (ou pellets) de bois ?

La chaudière à granule, aussi appelée chaudière à pellets, est un appareil performant et écologique qui permet de réduire ses factures de chauffage jusqu'à 30% par rapport aux autres modèles de chaudières sur le marché. Mais comment cela est-il possible et quel est le fonctionnement de cette chaudière ?

🔥 Un équipement permettant de chauffer le logement

Tout d'abord, une chaudière à granule sert, comme toutes les chaudières, à alimenter le système de chauffage d'un logement afin de maintenir une température agréable à l'intérieur durant les périodes de froid. Selon le modèle, elle peut aussi servir pour la production d'eau chaude sanitaire.

Comme son nom l'indique, l'appareil utilise les granulés ou pellets pour produire cette chaleur. Les granulés sont concrètement des morceaux de bois et de sciures recyclés puis compactés sous une forme cylindrique mesurant quelques millimètres. Ils sont ensuite vendus en sac ou en vrac.

⚙ Le fonctionnement de la chaudière

radiateur

Le principe de fonctionnement de la chaudière à granule est identique à celui de la majorité des chaudières sur le marché : par combustion classique. Pour faire simple, la chaudière brûle le combustible pour produire de la chaleur qui va chauffer l'eau circulant vers les radiateurs. Ici, le combustible utilisé est le bois sous forme de granulés. Ce type d'appareil dispose aussi d'un cendrier situé en bas de la chaudière pour recueillir les cendres, qu'il faudra vider et nettoyer régulièrement. En effet, l'un des inconvénients de la chaudière à granule est son entretien relativement contraignant.

En ce qui concerne l'alimentation de la chaudière à granule, la plupart des modèles disposent désormais d'un système d'approvisionnement automatique pour éviter que le particulier n'ait à remplir son appareil lui-même. Il faut toutefois prévoir un espace de stockage dédié, appelé silo, pour contenir une quantité suffisante de granulés de bois. L'autonomie de la chaudière dépendra de la taille de cet espace. Dans ce cas, le particulier peut commander son combustible par tonnes une fois par an, qui sera livré par un camion souffleur, plutôt que de se faire livrer en sacs plusieurs fois.

📌 Quels sont les types de chaudière à granulés ?

Le fonctionnement d'une chaudière à granule est à peu près le même pour tous les modèles, mais l'appareil peut utiliser différents systèmes d'alimentation. Certains modèles utilisent aussi des technologies plus avancées pour offrir une meilleure performance et un meilleur confort. Tous ces éléments sont à prendre en compte lorsque l'on choisit sa chaudière à granulés.

1️⃣ La chaudière à granule dotée d’une vis sans fin

Il s'agit du modèle de chaudière à granule le plus utilisé aujourd'hui. Le système d'alimentation par vis sans fin consiste à faire tourner un tube incliné pour transférer les granulés de leur espace de stockage, à la chaudière. C'est le système le plus direct et le plus simple, et il s'adapte à toutes les installations.

Ce système comporte cependant quelques limites. En effet, les pellets doivent être stockés à proximité de la chaudière, ce qui peut être encombrant. Aussi, le système fonctionne avec de l'électricité. Il faut donc prévoir une légère augmentation de sa consommation électrique.

2️⃣ La chaudière à granule à aspiration

L'alimentation automatique d'une chaudière à granule peut aussi se faire par aspiration. Avec cette technologie, les granulés sont stockés dans un silo, soit un espace dédié d'environ 5 à 6m2 au minimum situé à l'extérieur de la maison. La chaudière est alors directement reliée à ce silo dans lequel il aspire les combustibles pour les transférer dans le brûleur de l'appareil.

Cette installation est un peu plus complexe et n'est possible que si le logement dispose d'une surface extérieure suffisamment grande. Elle est toutefois avantageuse dans la mesure où les pellets sont stockés en dehors de la maison.

3️⃣ La chaudière à granulés à condensation

La chaudière à granulés à condensation est un modèle utilisant une technologie plus avancée, lui permettant d'être plus performante et efficace qu'une chaudière à granule classique. Elle fonctionne aussi par combustion, mais contrairement à une chaudière classique qui rejette les fumées de combustion dans l'atmosphère, la chaudière à condensation récupère la chaleur qu'elles contiennent pour l'exploiter.

De cette manière, la chaudière à granulés à condensation nécessite moins d'énergie pour produire de la chaleur. Elle a donc un rendement thermique supérieur, garantit davantage d'économies d'énergie et a un impact minime sur l'environnement. Le seul bémol est que son coût est plus élevé que celui d'une chaudière à granule classique, mais il faut rappeler qu'elle est éligible aux différentes aides de l'Etat pour la transition énergétique.

⭐ Chaudière à granule avis : positifs ou négatifs ?

✅ Les points positifs

Il y a un intérêt grandissant pour la chaudière à granule dû à ses nombreux avantages. Il s'agit en effet d'une bonne alternative aux chaudières au gaz et au chaudières au fioul sur le marché aujourd'hui. Parmi les points positifs de la chaudière à granule :

points positifs

 La chaudière à granule est économique : grâce à son rendement thermique élevé, la chaudière à granulés peut faire économiser jusqu'à 30% sur la facture de chauffage, par rapport à d'autres modèles de chaudières. On peut ajouter à ces économies le fait que le prix des granulés est beaucoup moins élevé que le prix d'autres combustibles. Selon les données du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et du Médiateur national de l'énergie en 2019, les granulés de bois coûtent 6,26€ / 100 kWh PCI, contre 8,20€ / 100 kWh PCI pour le gaz naturel, 9,56€ / 100 kWh PCI pour le fioul domestique et 15,82€ / 100 kWh PCI pour l'électricité. La consommation d'une chaudière à granule est donc largement moins onéreuse, mais en plus, le prix du bois est plus stable, c'est-à-dire qu'il ne fluctue pas régulièrement, car il ne dépend pas de celui du pétrole ;

 La chaudière à granule est plus écologique : la chaudière à granule a un faible impact sur l'environnement, car le bois est une énergie renouvelable et naturelle. Mieux encore, les granulés proviennent de la récupération de déchets et de sciures de bois. Son exploitation ne dégage que peu ou pas d'émissions de CO2 contrairement à celle des énergies fossiles et nucléaires que sont le gaz, le fioul et l'électricité ;

 La chaudière à granule a une bonne performance énergétique : le bois est un combustible à haut pouvoir calorifique. La chaudière à granule possède ainsi un rendement thermique élevé, qui peut atteindre plus de 90% ;

 La chaudière à granule est éligible aux primes énergie : comme il s'agit d'un appareil performant qui utilise en plus des énergies renouvelables, il est logique que la chaudière à granule fasse partie des systèmes de chauffage dont l'Etat voudrait encourager l'installation. Ainsi, la chaudière à granule est éligible à différentes aides à la transition énergétique, pour faciliter son financement.

❌ Les points négatifs

Les multiples avantages de la chaudière à granule la rendent très attractive sur le marché des chaudières. Il y a cependant quelques points d'attention à considérer en ce qui concerne cet appareil :

points négatifs

 La chaudière à granule coûte chère : le prix d'une chaudière à granule est le principal frein à son achat. Même si les consommateurs veulent se tourner vers cette solution plus respectueuse de l'environnement, elle n'est pas encore à portée de tous. Son prix varie entre 10 000 et 20 000€ ;

 La chaudière à granulés nécessite un entretien régulier : la chaudière à granule est soumise à un entretien annuel obligatoire, pendant lequel le professionnel procède au nettoyage, au ramonage et à la vérification de tous les équipements. Cela implique évidemment des coûts supplémentaires. Mais en plus de cette visite d'entretien annuelle, il faut également entretenir soi-même sa chaudière assez régulièrement, notamment vider les cendres, etc. ;

 La chaudière à granule nécessite un espace de stockage dédié : le stockage des pellets est un point contraignant dans la mesure où il faut prévoir un espace suffisamment grand pour faire installer le silo. Dans le cas d'un rechargement manuel ou à vis sans fin, le silo n'est pas requis, mais il faut toujours prévoir un stockage dédié pour les granulés, sachant que le bois ne doit pas être soumis à de l'humidité, car cela peut réduire son rendement.

🔋 Quelle puissance de chaudière à granulés choisir pour mon logement ?

Les modèles de chaudière à granule sur le marché ont généralement une puissance qui varie entre 10 kW et 30 kW. Il est indispensable de bien choisir la puissance de son appareil pour que celui-ci réponde efficacement aux besoins du foyer, sans non plus être trop élevée, car cela sera inutilement plus cher à l'achat comme à l'usage. Pour choisir la puissance de sa chaudière, il faut prendre en compte différents éléments :

  • L'utilisation de la chaudière : il faut déterminer si la chaudière à granule servira uniquement pour le chauffage ou aussi pour l'eau chaude sanitaire. Il faudra évidemment une chaudière plus puissante dans le cas où elle sera utilisée pour les deux ;
  • La surface du logement : logiquement, plus le logement à chauffer est grand, plus l'appareil devra être puissant pour couvrir ses besoins ;
  • La qualité d'isolation du logement : un logement mal isolé aura besoin d'un appareil plus puissant afin d'atteindre et maintenir une température de confort suffisante ;
  • Les besoins du foyer : chaque personne a des besoins différents. La température de confort ne convient pas forcément à tous les occupants du logement. Cela est donc également à considérer pour le choix de la puissance de sa chaudière à granule.

💰 Combien coûtent une chaudière à granulés, son installation et son entretien ?

Comme vu plus haut, le prix de la chaudière à granulés fait partie de ses principaux inconvénients, même si l'installation de l'appareil est éligible aux primes énergie et que le faible coût de la consommation de chauffage permet de compenser l'investissement initial. Au coût d'achat, il faut encore ajouter les frais d'installation comme cela doit être réalisé par un professionnel, ainsi que les frais liés à l'entretien.

💲 Le prix moyen de l’appareil

La chaudière à pellets ou granulés coûte en moyenne 4 fois plus chère que les chaudières au gaz, les chaudières au fioul et les chaudières électriques. Son prix est de l'ordre de 10 000€ à 20 000€, hors frais d'installation. Il est possible de trouver des modèles moins chers, à partir de 3 000€, mais ce sont des appareils à rechargement manuel qui demandent du temps et une importante implication de la part du consommateur.

Evidemment, il s'agit d'une fourchette de prix donnée à titre d'indication. Le prix de la chaudière à granule peut énormément varier en fonction de la puissance de l'appareil, le fabricant, la technologie utilisée, etc.

🔨 Le prix de l’installation

L'installation d'une chaudière à pellets ou granulés doit être réalisée par un professionnel, d'abord pour des raisons de sécurité, mais aussi parce que le recours à un professionnel RGE est une des conditions essentielles d'obtention d'une prime énergie. Il faut donc prévoir des frais d'installation, qui peuvent varier entre 1 000€ et 3 000€.

Le meilleur moyen d'obtenir les meilleurs tarifs est de demander plusieurs devis auprès de différents prestataires, puis les comparer.

Pour l'installation d'un silo à pellets, il faut compter 800€ à 2 500€ supplémentaires.

🧰 Le prix de l’entretien annuel de la chaudière

L'entretien de la chaudière à granule doit également être réalisé par un professionnel. Il est possible de signer un contrat d'entretien, pour ne pas avoir à programmer soi-même la visite tous les ans, car le prestataire en question pourra s'en charger et pourra également inclure d'autres services comme le dépannage de chaudière. Dans ce cas, les frais d'entretien varient entre 150€ et 400€. Toutefois, on peut aussi engager un prestataire différent tous les ans et ainsi comparer les tarifs à chaque fois pour tenter d'économiser. À noter que k'entretien annuel est obligatoire à tous les types de chaudières quelque soit l'énergie utilisée (consulter le guide d'entretien pour une chaudière gaz)

Outre l'entretien annuel obligatoire, la chaudière à granule doit également faire l'objet de deux ramonages par an, consistant à nettoyer les conduits d'évacuation des fumées. Cela coûte entre 40€ et 80€.

💎 Liste des aides disponibles pour l’achat d’une chaudière à granulés

liste des aides changement de chaudiere

De nombreux dispositifs d'aide sont mis en place par l'Etat français dans le but d'encourager les Français à délaisser les énergies fossiles au profit d'appareils plus performants et respectueux de l'environnement, comme la chaudière à granulés. Pour le remplacement d'un vieil appareil par une chaudière à granule, on peut prétendre aux subventions suivantes (dont certaines sont cumulables) :

  1. MaPrimeRénov : un dispositif qui regroupe le crédit d'impôts et le programme Habiter mieux agilité de l'Anah qui permet de bénéficier d'une aide allant jusqu'à 10 000€ (selon les niveaux de ressources) pour l'installation d'une chaudière à granulés avec le label "Flamme verte" ;
  2. La prime conversion chaudière ou prime Coup de Pouce : elle est accordée par les fournisseurs d'énergie et de carburants, dans le cadre des Certificats d'Economies d'Energie. Le montant de cette aide s'élève à 4 000€ (selon les ressources) pour le remplacement d'un vieil appareil par une chaudière à granule ;
  3. L'éco-PTZ : un prêt à taux nul qui permet de financer l'achat et l'installation d'une chaudière à granulés ou pellets. Il est possible de demander un prêt de maximum 30 000€, selon le nombre de travaux de rénovation envisagés ;
  4. Habiter mieux sérénité de l'Anah : un autre dispositif de l'Anah qui concerne cette fois-ci les gros projets de rénovation, c'est-à-dire un ensemble de travaux pour gagner au moins 25% de performance dans son logement. Cette aide peut financer à hauteur de 50% le montant total des travaux pour les ménages très modestes (35% pour les ménages modestes) ;
  5. La TVA à 5,5% : une réduction sur la TVA, directement appliquée par l'entreprise sur la facture.

Qu'est-ce que le label Flamme verte et est-il obligatoire ? Le label Flamme Verte garantit que l'appareil à bois répond à des critères d'exigence en termes de rendement et de performance - critères également exigés pour l'obtention d'une prime énergie. En revanche, le label en lui-même n'est pas obligatoire tant que l'appareil répond à ces conditions.

🔎 FAQ - Chaudière à granule

▶️ Quelle différence entre une chaudière à granulés et un poêle à bois ?

La chaudière à granulés de bois et le poêle à bois sont tous les deux considérés comme des solutions de chauffage parmi les plus performantes et économiques du marché. Ce sont des appareils qui, comme l'indique leur nom, fonctionnent avec une énergie renouvelable, naturelle et peu onéreuse qu'est le bois.

La principale différence entre les deux est que la chaudière à granulés sert de système de chauffage central, c'est-à-dire que la chaudière seule suffit à répondre aux besoins de chauffage d'un logement et même à ses besoins d'eau chaude. Le poêle à bois, quant à lui, est moins puissant et a une autonomie inférieure. Il est surtout utilisé comme chauffage d'appoint, c'est-à-dire en complément du chauffage central.

▶️ Mieux vaut acheter une chaudière à bois ou un poêle à granulés ?

Le choix entre une chaudière et un poêle à granulés dépend surtout des caractéristiques du logement et des besoins du foyer. Pour un logement de surface réduite et / ou très bien isolé, un poêle à granulés peut largement suffire à couvrir ses besoins de chauffage. En tant que chauffage d'appoint, il convient en effet aux petits espaces. D'ailleurs, un poêle à bois ne requiert pas d'espace de stockage supplémentaire.

En revanche, pour une grande maison ou un logement mal isolé, il faudra se tourner vers une chaudière à bois.

▶️ Est-il possible de coupler un thermostat à la chaudière à granulés ?

Il est tout à fait possible et même fortement recommandé de coupler un thermostat connecté à la chaudière à granulés. Le thermostat permet d'optimiser l'utilisation de son chauffage, en ne le faisant fonctionner que lorsque c'est nécessaire. Le chauffage peut donc se baisser ou s'éteindre selon les habitudes et le mode de vie des occupants du logement.

De cette manière, la chaudière ne fonctionne pas en permanence, ce qui permet de faire davantage d'économies d'énergie.

▶️ Comment calculer soi-même la puissance d’une chaudière à granulés ?

Il existe différents moyens de calculer approximativement la puissance idéale de sa chaudière à granulés :

  1. Soit partir du simple principe que 1 kW permet de chauffer environ 10m2. Une maison de 100m2 aurait donc besoin d'une chaudière à granulés d'une puissance de 10 kW ;
  2. Soit additionner les puissances de tous les radiateurs du logement et y ajouter 20 à 30% pour couvrir les pertes d'énergie.

Les deux solutions ci-dessus sont évidemment approximatives. Pour faire un calcul plus précis, il faut rassembler de nombreuses données comme :

  • Le coefficient de consommation d'énergie (C), qui est le plus souvent de 1,5 pour une maison bien isolée et 2 pour une maison mal isolée ;
  • La température que l'on veut atteindre dans le logement (TV) ;
  • L'indice de température extérieure du logement (ITE) : 15 en montagne, 12 au nord de la France, 9 au centre et 7 au sud ;
  • Le volume de la maison en m3, soit la surface multipliée par la hauteur du plafond (V) ;
  • Les déperditions d'énergie qui est généralement de 1,3 (DP).

Il faut ensuite utiliser la formule suivante :

Puissance de la chaudière = C x (TV + ITE) x V x DP

Mis à jour le
Plateforme téléphonique actuellement fermée (service gratuit - ouvert du lundi au vendredi de 7h à 22h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h)
Total Direct Energie

Le prix du kWh HT de l'offre Online à
-10% par rapport au tarif réglementé

👉 Souscrire en ligne