Vous êtes ici

Zoom sur Alterna : le fournisseur d’électricité qui regroupe les ELD

Le fournisseur d’électricité Alterna est le premier fournisseur à dimension nationale crée par deux Entreprises Locales de Distribution (ELD) d’électricité et de Gaz : GEG (Gaz Electricité de Grenoble) et Sorégies (régie d’électricité de la Vienne) en 2005.


Les ELD, entre le public et le privé

Les ELD sont des entreprises de distributions crées par les collectivités locales et sont au nombre de 177 en France. Avant l’installation de la concurrence sur le marché de l’électricité, la production, le transport, la distribution et la commercialisation de l’électricité en France étaient uniquement du ressort d’opérateurs historiques : 95 % de sa distribution étaient assurés par EDF, les 5% restant par les ELD. Depuis le 1er juillet dernier, les ELD sont désormais en situation de concurrence au niveau des activités de production et de commercialisation et peuvent donc proposer des offres de marché avec leurs propres tarifs. Face à une concurrence de plus en plus intense, ces ELD menacées par la perte de clients sur leur territoire, ont décidé de se réunir sous une seule et même structure commerciale : Alterna. En s’associant, ces petits distributeurs espèrent concurrencer les plus grands distributeurs au niveau national et compenser ainsi leur perte de clients au niveau local ; ils s’affirment comme une alternative aux grands opérateurs et aux traders.

Alterna est maintenant composée d’une vingtaine d’autres ELD implantées dans neuf départements et sept régions. Cette SAS au capital de 1 million d’euros basée à Paris à pour ambition de fournir des clients en électricité et bientôt en gaz, même s’ils se trouvent en dehors des territoires couverts par leurs ELD. Le nombre de clients de ce groupement d’ELD est de 320 000, professionnels comme particuliers.

Une offre 100% verte

L’offre aux particuliers par le fournisseur d’électricité Alterna est garantie 100% écologique puisque l’électricité produite provient de petites centrales hydroélectriques dans les Alpes. En effet, une centrale hydroélectrique émet moins de 10g de CO2 par KWh et les centrales d’Alterna sont certifiées par Observ’ER, institut français d’émission des certificats verts. Les tarifs, quant à eux, sont 10 à 20% plus élevés que les tarifs de base réglementés mais l’énergie, elle, reste parmi la famille des énergies renouvelables tant convoitées.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus