Vous êtes ici

Comment réduire ma consommation électrique en kWh?

11 décembre 2013 – A l’heure où l’électricité est de plus en plus chère, les moyens pour réduire sa consommation sont souvent bienvenus. Voici quelques conseils.


Quels outils existent pour les consommateurs ?

Réduire sa consommation d'électricité permet au consommateur de faire baisser le montant de sa facture tout en protégeant l'environnement. Deux grandes catégories d'économies d'énergie existent :

Changer son comportement

La plupart des consommateurs en France ne débranchent pas leurs appareils électriques la nuit ou en cas d'absence prolongée. Pourtant, le mode « veille », notamment dans des foyers ayant de nombreux appareils électroniques, peut représenter jusqu'à 10% de la consommation électrique annuelle !

La température conseillée par l'Ademe est de 19°C dans le salon et la salle à manger et de 17°C dans les chambres. Réduire sa consommation de chauffage est primordial pour réaliser des économies d'énergie, le chauffage représentant 70% de l'énergie consommée dans un logement chauffé à l’électricité !

Pour information, il existe plusieurs façons de réduire sa consommation de chauffage sans avoir froid ! Voici quelques conseils :

  • Vérifiez vos portes et fenêtres ! Une mauvaise isolation incite souvent à augmenter la température des radiateurs alors qu’il coûterait bien moins cher de combler les fissures d’une fenêtre ou d’y ajouter un joint isolant adhésif !
  • Optimisez la propagation de la chaleur en dégageant les radiateurs de tous meubles pouvant empêcher la chaleur de se répandre.
  • S’équiper d’un système permettant de programmer l’allumage de son chauffage et de réduire la température dans les pièces où l’on passe moins de temps.

Les outils malins

Les particuliers peuvent également s’équiper d’outils permettant de contrôler sa consommation comme les calculateurs d'énergie permettant de mesurer en temps réel la puissance consommée et son coût (commercialisés à partir de 20€), le SPARRA permet quand à lui de suivre en temps réel la quantité d’énergie consommée par chaque appareil dans le logement grâce à un moniteur sans fil et un émetteur placé directement sur la phase du compteur (99€), la prise programmable permettant d’automatiser le démarrage et la veille des appareils électriques (à partir de 9€).

On s’étonne que le nouveau compteur « intelligent » Linky d'Enedis (ex-ERDF) ne propose pas une lecture du coût de l’électricité en temps réel lorsque l’on sait que la filiale d’EDF en Angleterre fournit gratuitement à ses clients un compteur affichant en instantané leurs dépenses en pence par heure.

Réduire sa puissance est-il utile ?

Il est possible de changer la puissance électrique d’un compteur en demandant un rendez-vous avec Enedis (ex-ERDF) à votre fournisseur et moyennant le coût de l’intervention. Si vous diminuez la puissance souscrite, vous diminuez aussi le coût de votre abonnement. Cependant, si la puissance appelée par vos appareils électriques en fonctionnement dépasse la puissance de votre compteur, votre installation électrique disjonctera. Il est donc possible de réduire la puissance de compteur seulement si le besoin de consommation de l'usager est moins important que la puissance souscrite dans le logement. L’arrivée des nouveaux compteurs Linky devrait permettre de rééquilibrer les puissances de compteurs dans les logements français, avec une programmation possible à 1 kVA près (contre 3 kVA aujourd’hui).

Réduire le coût d’un kWh : une démarche plus simple ?

Il existe un moyen simple pour faire des économies sur sa facture énergétique, encore assez méconnu des français ou suscitant trop souvent la méfiance : le choix d’un fournisseur moins cher.

Moins cher par rapport à quoi ?

Aux tarifs réglementés d’EDF et de GDF Suez ! En effet, seuls les fournisseurs historiques d’électricité et de gaz proposent le prix du kWh fixé par la puissance publique.

Pourquoi est-ce moins cher chez certains fournisseurs ?

En 2007, on assiste à l’achèvement de l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence. De nombreux fournisseurs dits « alternatifs » proposent alors des offres à prix de marché, indexées aux tarifs réglementés de l’électricité et du gaz, souvent moins chères que les tarifs réglementés. Pourquoi ? C’est la loi de la concurrence ! Réaliser moins de marges, c’est tout simplement un moyen de convaincre plus de clients !

Le tableau ci-dessous compare le tarif d’EDF avec celui du premier fournisseur alternatif français Direct Energie, ayant déjà convaincu plus d’un million de clients. 

Fournisseur Prix de l'abonnement Prix du kWh Electricité distribuée En savoir plus

Direct Energie

Offre Directe électricité seule

Identique aux tarifs réglementés 5% de réduction par rapport aux tarifs réglementés Par le gestionnaire du réseau Enedis (ex-ERDF)

09 87 67 54 76

Me faire rappeler

EDF

Tarif Bleu

Tarif bleu réglementé fixé par les pouvoirs publics Tarif bleu réglementés fixés par les pouvoirs publics Par le gestionnaire du réseau Enedis

En plus de faire économiser à ses clients 5% sur le prix du kWh, Direct Energie les fidélise en leur offrant l’assurance de pratiquer un tarif inférieur au tarif réglementé d’EDF, à vie !

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus