Electricité, la fausse bonne idée des énergies renouvelables ?

Les pays européens se sont engagés à prendre des mesures ambitieuses en matière de transition énergétique. Les nouvelles énergies sont-elles à même aujourd’hui de remplacer les énergies actuelles, dont le nucléaire ? Une étude de Cap Gemini livre une vision pessimiste de la question.


Le gaz et le nucléaire face aux subventions

Les experts de Cap Gemini ont rendu leur verdict : les objectifs européens en matière de transition énergétique transforment dangereusement le marché de l’électricité et du gaz. Selon cette étude une centaine de réacteurs nucléaires et 130.000 mégawatts de centrales au gaz risqueraient d’être écartés du marché par cette politique de renouvellement énergétique. 

Les subventions sont au centre du problème. La production d’électricité par énergies renouvelables, hors hydroélectrique, est coûteuse. Les subventions permettent de compenser ce coût. Ce sont ces prix artificiellement compétitifs qui menacent les centres de production d’électricité traditionnels. Pour l’instant le ralentissement de la consommation d’électricité dû à la crise économique a empêché le chaos sur les marchés de l’électricité et du gaz.

Le paradoxe des énergies renouvelables

La situation de pénurie d’électricité n’est pas totalement à écarter en Europe. Si les centrales nucléaires ont une production constante et fiable, permettant de fournir la production en période de base, les énergies renouvelables sont volatiles et empêchent des projections de production à moyen et long-terme.

Les subventions et la volatilité des énergies renouvelables ont remis sur le devant de la scène un combustible pourtant très polluant : le charbon. Le développement des gaz de schiste a en effet entrainé la chute des prix du charbon aux Etats-Unis. L’Europe importe donc aujourd’hui du charbon américain, très polluant, en remplacement de centrales à gaz moins émettrices de CO2 et de particules fines, tout en poussant vers une transition énergétique verte. 

Selon Cap Gemini, le modèle doit être remis en question, sous peine de freiner brutalement la reprise.

Energie moins chère jusqu'à 200€ d'économie ? 📉Comparer les prix de l'électricité ⚡ et du gaz naturel 🔥 !
☎️ 09 75 18 41 65 (Selectra - ouvert actuellement)
Rappel gratuit
Annonce

Mis à jour le

Autres articles sur le même sujet :